En vue de répondre à la baisse de la production d’eau estimée à 3.0000m3/jour, occasionnée par la saison sèche, la Société d’énergie et d’eau du Gabon (SEEG) a mis en place un plan d’urgence de renforcement de ses capacités, à travers le lancement le 19 juillet du projet Ntoum CIM Gabon2.

Le directeur général de la SEEG, Antoine Boo et sa délégation sur le site de l’usine de Cim Gabon le 19 juillet 2017. © Gabonreview

 

L’usine de Ntoum Cim Gabon. © Gabonreview

Face à la baisse de la production d’eau observée à Libreville, du fait de la période d’étiage, la SEEG vient de mettre en place un plan d’urgence de renforcement de ses capacités, avec le lancement du projet Ntoum CimGabon2.

A la faveur d’une visité effectuée le 19 juillet à Ntoum, le directeur général de la SEEG est allé sur le site de la future usine d’extension. Selon Antoine Boo, cette usine, «évaluée à 3 milliards de francs CFA, favoriserait la production supplémentaire en eau de 36.000 m3/ jour, soit l’équivalent de la consommation de 190.000 habitants disponible 9 mois hors période d’étiage».

CIM Gabon2, a insisté le directeur général de la SEEG, «vient renforcer la production de la première usine, Cim Gabon, mise en service en 2016 et dont l’impact a été d’augmenter la capacité de production en eau de la SEEG à 16 000 m3/jour. Ce qui a favorisé l’accès à l’eau à plus de 100. 000 habitants».

En plus du lancement du projet Cim Gabon2, la SEEG ambitionne de mettre dans tous prochains jours, «un plan de gestion rationnelle d’eau à travers le nettoyage des installations mais aussi le dépêchement d’une équipe d’agents chargés de la vérification continue et la réparation des fuites enregistrées sur l’ensemble des conduits d’eau», a promis Antoine Boo.

Dans l’urgence, la SEEG compte mettre en place un plan de distribution d’eau à domicile. Ce plan se caractérise selon Antoine Boo, par «le déploiement dans quelques jours à Libreville, d’une équipe d’agents et des camions citernes contenant de l’eau dans les quartiers frappés par la pénurie d’eau», a expliqué le directeur général de la SEEG.

Profitant de l’occasion de sa visite à Ntoum, le directeur général de la SEEG a appelé les populations à la citoyenneté, en utilisant rationnellement de l’eau afin d’éviter tout gaspillage.

Auteur: Jean-Thimothé Kanganga