Depuis quelques jours, une nouvelle marque d’eau est proposée aux consommateurs dans certains commerces de Libreville : Alphoncine Water. Apparue peu après l’interdiction du gouvernement de la vente d’eau en sachets, l’astuce de son fabricant est de proposer le précieux liquide dans un bocal en plastique.

La nouvelle marque d’eau «Alphoncine Warter» débarque sur le marché gabonais. © Gabonreview

 

Les eaux en sachets, en dépit de quelques récalcitrants, ne sont plus vendues dans la capitale. Le ministère de l’Economie en a interdit l’importation, la production, la distribution et la commercialisation le 26 février dernier. Selon le gouvernement, il en allait de la sécurité des consommateurs, d’autant plus que la plupart d’entre elles, sinon toutes, n’avaient pas le quitus des autorités gabonaises, en plus de doutes pesant sur leur qualité. Pourtant, les fabricants de ces eaux semblent avoir trouvé l’astuce pour contourner la mesure gouvernementale.

Depuis quelques jours, il est proposé aux consommateurs une nouvelle marque d’eau : «Alphoncine Water». Au prix de 100 francs Fcfa, cette nouvelle eau est proposée dans un bocal en plastique de 350 millilitres. Si Gabonreview a tenté de joindre le fabricant pour s’enquérir de sa situation par rapport à la loi, aucun des deux numéros de téléphone imprimés sur le bocal n’est attribué. Il n’empêche, le produit ne manque pas d’attirer le consommateur, d’abord par son slogan «Eau minérale Alphoncine, source de vie», ensuite par sa composition, calcium, magnésium, chlorure, nitrate, etc. Le fabricant l’assure, «grâce à sa composition minérale, l’eau Alphoncine est une eau digestive, légère, agréable à boire à tout âge et en toute circonstance». Espérons dès lors que les différents départements ministériels et les structures publiques chargés de la régulation de la protection du consommateur sont informés de l’existence sur le marché de cette nouvelle marque d’eau.