A la faveur de la 4e édition du le Café numérique de Libreville organisée à l’Institut français du Gabon (IFG) le 28 avril, des dizaines de jeunes entrepreneurs ont été édifiés sur la création de commerces en ligne.

Scène du 4e Café numérique de Libreville, le 28 avril 2018 à l’IFG. © D.R.

 

La 4e édition du Café numérique de Libreville a eu lieu le samedi 28 avril, à l’Institut français du Gabon sous le thème «Atelier e-commerce : créer sa boutique en ligne». Comme les éditions précédentes, celle-ci a été une réussite et a suscité un engouement de la part du public, s’enorgueillissent les organisateurs. Il faut dire que le sujet abordé a intéressé nombre de jeunes porteurs de projets lié à la création d’une boutique génératrice de revenus sur Internet, mais dont ils ne maîtrisent que très peu voire pas du tout les contours.

Scène du 4e Café numérique de Libreville, le 28 avril 2018 à l’IFG. © D.R.

Les différents intervenants qui se sont succédés ont édifié les participants sur la création d’une boutique en ligne en une heure et sur la façon de la promouvoir sur Internet. Il s’agissait, entre autres, de visiter toute la chaine de valeur du e-commerce partant de la création, de la stratégie de vente (webmarketing) en passant par la solution de paiement à la solution logistique en termes de livraison.

Certains intervenants, à l’instar de Patrick Moulongui, représentant de la banque UBA, n’ont pas manqué de vanter «les bienfaits» des cartes prépayées, des solutions visa et de master card pour les achats en ligne. Pascal N’nah Oyono, directeur d’Airtel money, a quant à lui axé sa communication sur l’importance de la sécurisation de l’argent des usagers de l’Internet, grâce à un portefeuille électronique.