Tout en les félicitant pour les efforts entrepris ces dernières années, le ministre de l’Économie, Jean-Marie Ogandaga, et le ministre d’État au Budget, Jean-Fidèle Otandault, ont exhorté, mercredi 16 mai, les agents des douanes et ceux de la Recette-Perception d’Owendo à améliorer leur rendement, mais surtout à changer leur image, pour le moment peu reluisante auprès de l’opinion.

Jean-Marie Ogandaga et Jean-Fidèle Otandault, le 16 mai, à Owendo. © Gabonreview

 

Plusieurs jours après sa nomination à la tête du ministère de l’Économie, Jean-Marie Ogandaga a effectué, mercredi 16 mai, une visite au site Scanner du New Owendo International Port (NOIP), à la direction régionale des Douanes et à la Recette-Perception d’Owendo. Il y a convié son collègue Jean-Fidèle Otandault, ministre d’Etat en charge du Budget et des Comptes publics.

© Gabonreview

La tournée des deux membres du gouvernement visait un but précis : «voir dans quelles conditions travaillent les agents de l’État affectés dans ces différents services et les encourager». Mais celle-ci a également permis aux ministres d’adresser «un message de gravité» à leurs hôtes, lié notamment à la baisse des résultats enregistrés depuis deux ans et à l’«image peu reluisante des régies financières» auprès de l’opinion.

S’agissant des résultats en baisse enregistrés ces dernières années, Jean-Fidèle Otandault a informé ses interlocuteurs de ce qu’«au premier trimestre de l’exercice 2018, les recettes douanières sont en recul de plus de 10% par rapport à l’exercice 2017 qui était déjà une année en déficit par rapport à 2016». Pour le ministre d’État en charge du Budget et des Comptes publics, si ce recul persiste, l’État «ne sera pas en mesure d’atteindre les objectifs fixés dans la Loi des finances 2018», tout comme les agents des régies financières risquent de ne pas recevoir leurs primes.

«C’est vrai que nous évoluons dans un contexte de crise globale, mais des questions demeurent : est-ce que nous faisons tout pour recouvrer les recettes de l’État ? Est-ce que tous les efforts sont faits ?», s’est interrogé Jean-Fidèle Otandault, avant d’encourager les agents à «redoubler d’efforts».

Pour sa part, Jean-Marie Ogandaga s’est appesanti sur l’image des régies financières qui, selon lui, «n’est pas du tout reluisante». «Lorsqu’on parle des régies financières, ce n’est pas souvent en des termes glorieux. Or, nous n’avons pas le droit de laisser cette image s’implanter dans la tête des gens. Il faut la changer, il faudra qu’on améliore notre façon de faire», a exhorté le ministre de l’Economie, promettant de «faire un scanner» des différents services placés sous sa tutelle.