L’Organisation mondiale des douanes (OMD), en collaboration avec l’administration des douanes gabonaises organise du 26 au 30 juin à Libreville, un séminaire de formation sur la planification des opérations de la Convention sur le commerce internationale des espèces de faune et de flore sauvage menacées (CITES).

Les participants au séminaire de formation Libreville, le 26 juin 2017. © Gabonreview

 

Libreville abrite du 26 au 30 juin, un séminaire de formation organisé par l’Organisation mondiale des douanes (OMD) et l’administration des douanes gabonaises sous le thème: «la planification des opérations CITES».

© Gabonreview

Prévue s’étaler sur 5 jours, la formation vise, selon le directeur général des douanes à «renforcer les capacités des agents dans la protection des espèces de faune et flore menacées, mais également à développer les outils d’évaluation prévus dans le cadre du projet OMD-INAMA» a expliqué Jean Emmanuel Ndoutoume, en ouvrant les travaux du séminaire. Le séminaire enregistre la participation de 39 douaniers venus de 9 pays de l’Afrique subsaharienne que sont le Gabon, le Benin, le Burkina Faso, le Cameroun, la Côte-d’Ivoire, Madagascar, la République démocratique du Congo, le Congo et le Togo.

Dispensée par deux experts, Matthew Bannon de l’OMD et Claude Chaillou, expert français, spécialiste de planification des opérations, la formation porte sur les actions de la lutte contre la criminalité liée aux espèces de faune et flore définies par le projet INAMA-OMD.

Lancé en 2014 et prévu prendre fin en 2018, ce projet vise à améliorer la capacité des administrations douanières à lutter contre la criminalité liée aux espèces sauvages grâce à un renforcement des capacités ciblé et un soutien par des opérations de renforcement.

Auteur: Jean-Thimothé Kanganga