Jusqu’alors DGA des Douanes, le nouveau patron des Douanes par intérim prend au pied levé la direction générale. Son prédécesseur est actuellement sous le coup d’une information judiciaire pour malversation financière supposée.

Le directeur général adjoint 1 des douanes assure désormais l’intérim du DG depuis le 27 février © l’Union / sonapresse

 

A travers une note signée du ministre de l’Economie, de la prospective et de la programmation du développement, datée du 27 février 2017, Jean-Emmanuel Ndoutoume est nommé pour assurer l’intérim du directeur général des douanes. Alain-Paul Ndjoubi Ossamy, l’ancien DG fait l’objet d’une information judiciaire ouverte contre lui, à propos d’une affaire de malversation financière supposée. Même si la note évoque une indisponibilité de ce dernier, on sait qu’il est concerné par l’opération «Mamba».

Depuis le lancement de cette opération, visant à mettre la main sur de hauts dirigeants, anciens ou en service, impliqués dans des détournements de deniers publics, plusieurs parmi eux sont passés à la trappe. Le patron des Douanes été interpellé le 26 février dernier à Libreville. Aux dernières nouvelles, on évoquait l’éventualité d’un mandat de dépôt délivré à son endroit ce 28 février.

Même si le rôle de cette administration dans l’économie du pays est essentiel, la célérité de la désignation de son intérimaire laisse quelque peu songeur. Surtout quand on sait qu’après avoir été entendu, on est susceptible de reprendre son poste. Son sort est-il déjà scellé ? Le ministre de l’économie, Régis Immongault, a certainement de bonnes raisons pour procéder de la sorte.

Auteur : Alain Mouanda