Mettant en lumière l’existence d’un réseau d’usurpateurs, le directeur régional de Libreville en appelle à la vigilance des populations.

La Direction de la répression des fraudes douanières, à Libreville. © mon241.com

La Direction de la répression des fraudes douanières, à Libreville. © mon241.com

 

Un réseau d’usurpateurs prétendant aux grades de «colonel» et «commandant» sévit, depuis quelques temps, dans la région de Libreville et ses environs. Face à la recrudescence des tours de passe-passe et autres magouilles, le directeur régional des Douanes a tenu à attirer l’attention du public. «Lesdites personnes proposent à la population l’acquisition de marchandises diverses (particulièrement des véhicules) contre des sommes exorbitantes sans quittance du Trésor», déplore-t-il, dans un communiqué publié le 19 février dernier. «Aucune vente de marchandise ne peut se faire au dépôt régional des Douanes sans saisine du tribunal de première instance de Libreville», rappelle-t-il.

Le directeur régional des Douanes pour l’Estuaire demande donc à la population d’être vigilante quant aux agissements de ces usurpateurs. Il l’invite à saisir la police judiciaire (PJ), le cas échéant. Une sortie justifiée par une recrudescence du phénomène. Plusieurs usagers se plaignent régulièrement de disparation de certains produits saisis par les services de douane. D’autres dénoncent le retrait de certaines pièces sur des marchandises en attente de dédouanement, notamment les véhicules. L’on évoque par ailleurs l’existence d’autres réseaux favorisant notamment l’entrée frauduleuse de certaines marchandises.