Soupçonné sur les réseaux sociaux d’avoir été sollicité pour imiter la voix d’Ali Bongo pour les besoins du discours à la Nation le 31 décembre, Omar Defunzu a démenti cette information, le 26 décembre. L’humoriste dit n’être mêlé ni de loin ni de près à une telle entreprise.

L’humoriste Omar Defunzu, le 26 décembre 2018. © Capture d’écran/Gabonreview

 

Depuis plusieurs semaines, des informations diffusées sur les réseaux affirment que l’humoriste Omar Defunzu ferait des allées et venues au palais présidentiel afin de s’exercer à imiter la voix d’Ali Bongo, pour prononcer le discours à la Nation le 31 décembre.

Selon les mêmes informations, l’humoriste devrait recevoir en échange une somme de 35 millions de francs CFA. Il n’en fallait pas plus pour qu’Omar Defunzu fasse l’objet des menaces anonymes et injures sur les réseaux sociaux.

Dans une vidéo diffusée sur Facebook le 26 décembre, Omar Defunzu a rassuré ses parents inquiets. Ce dernier a dit n’être concerné en rien par cette affaire. «Je tiens à rassurer que je ne suis mêlé ni de loin ni de près dans ces insanités et ces élucubrations qui sont relayées sur les réseaux sociaux», a-t-il déclaré. Omar Defunzu avoue «ignorer les raisons qui peuvent avoir poussé ces personnes à mener cette cabale contre» sa personne. «Qu’à cela ne tienne on est là, on tient bon», déclaré le talentueux humoriste.

Auteur : Jean-Thimothé Kanganga