Le Gabon et la Fédération de Saint-Christophe-et-Niévès viennent de formaliser leurs relations diplomatiques, à travers un communiqué commun récemment signé à Londres. Les deux pays privilégieront une coopération bilatérale et multilatérale accrue dans le tourisme, l’éducation et les changements climatiques.

Poignée de main entre Aichatou Sanni Aoudou et Kevin Isaac. © makacla.com

 

État situé dans les petites Antilles, dans la région des Caraïbes, la Fédération de Saint-Christophe-et-Niévès vient de formaliser ses relations diplomatiques avec le Gabon. Le communiqué commun y relatif a récemment été signé à Londres, entre l’ambassadrice du Gabon au Royaume-Uni et le haut-commissaire de Saint-Christophe-et-Niévès à Londres.

Le document formalisant les liens entre les deux pays marque ainsi «une nouvelle étape importante pour la fédération et concrétise l’engagement du gouvernement à étendre son empreinte diplomatique en Afrique». L’ambassadrice du Gabon a exalté l’établissement de relations diplomatiques en s’engageant à nourrir les relations des deux pays à Londres et au-delà.

Et Aichatou Sanni Aoudou d’ajouter que «la République gabonaise et la Fédération de Saint-Christophe-et-Niévès travailleront ensemble pour établir des relations plus étroites et s’orienteront bientôt vers un régime d’exemption de visa pour les citoyens entrant dans les deux pays». La diplomate gabonaise a également espéré que les deux pays continueront de coopérer et de prospérer.

Le haut-commissaire de Saint-Christophe-et-Niévès à Londres, pour sa part, est revenu sur la coopération harmonieuse et efficace avec le Gabon, dans la préparation de l’établissement de relations diplomatiques. Kevin Isaac a accueilli favorablement l’idée que les deux pays partagent «leur expertise et leurs meilleures pratiques dans des domaines comme le tourisme, car les deux pays partagent un message similaire de beauté naturelle intacte».

Les deux pays ont appelé à une coopération bilatérale et multilatérale accrue dans des domaines importants tels que le tourisme, l’éducation et les changements climatiques. Saint-Christophe-et-Niévès est composé des îles Saint-Christophe et Niévès, associées sous forme de fédération. Son économie est caractérisée par son tourisme dominant, son agriculture et son industrie manufacturière légère. En avril 2009, cependant, les membres du G20 ont mis Saint-Christophe-et-Niévès sur la liste grise des paradis fiscaux.