Les grèves à répétition au ministère des Affaires étrangères devraient conduire la présidence de la République à organiser un conclave pour examiner les problèmes minant ce département.

Les grèves à répétition des agents du ministère des Affaires étrangères et les difficultés devraient conduire à un Conseil présidentiel pour examiner ce secteur. © Gabonreview

 

48 heures après le déclenchement de leur grève, les agents du ministère des Affaires étrangères ont échangé avec les autorités de leur département, le 5 janvier à Libreville. Selon certaines indiscrétions, cette séance de travail aurait posé les bases de l’organisation d’un Conseil présidentiel à l’initiative du chef de l’Etat. Objectif : régler les problèmes de la diplomatie gabonaise.

Entre temps, le président du syndicat des agents du ministère des Affaires étrangères a souligné que rien de concret n’est sorti de cette rencontre présidée par les ministres et les secrétaires généraux du département. «Le débrayage se poursuivra tant que nos revendications ne seront pas satisfaites», a affirmé Ghislain Boukandji.

Les agents revendiquent de meilleures conditions de travail. Selon certaines indiscrétions, la même situation serait vécue par les diplomates en poste à l’étranger. Vivement la tenue de ce Conseil présidentiel qui, on l’espère, permettrait véritablement de trouver des solutions pérennes aux maux qui minent la diplomatie gabonaise.