Ordonné évêque du diocèse de Franceville le 13 janvier, monseigneur Jean Patrick Iba Iba a dit sa première messe le 29 avril à la paroisse Saint-André de Libreville.

L’évêque du diocèse de Franceville Jean Patrick Iba Iba. et ses pairs. © D.R.

 

Entrée réussie pour monseigneur Jean Patrick Iba Iba, avec la célébration le 29 avril à Libreville, de sa première messe, quelques semaines après sa nomination par le Pape au poste d’évêque du diocèse de Franceville.

Ordonné le 13 janvier à Franceville, Jean Patrick Iba Iba a dit sa première messe à la paroisse Saint-André de Libreville. Un lieu choisi par l’évêque lui-même.

En présence de l’archevêque de Libreville, Mgr Basile Mve Engone, et du nonce apostolique, Jean Fidèle Iba Iba a invité les fidèles à rester accrochés au seigneur, en dépit des épreuves du temps.

© D.R.

«Malgré les persécutions, malgré les difficultés, la vigne du seigneur ne cesse pas d’être comblée, ne cesse pas d’être l’objet de l’attention du vigneron qui est toujours actif», a prêché l’évêque de Franceville.

Pour porter de fruits viables, la vigne doit «demeurer en Jésus, adhérer fidèlement à la vie et au message du Christ. Une adhésion qui à l’épreuve du temps qui passe, une adhésion qui dure. Autrement dit, il faut durer dans la grâce, persévérer dans les épreuves, combattre et lutter jusqu’au bout pour ne pas se couper de la source de vie et risquer de tomber dans la mort spirituelle», a-t-il enseigné.

Auteur : Jean-Thimothé Kanganga