Annoncé en octobre dernier puis réaffirmé par Jean Ping au cours de ses dernières sorties à l’extérieur du pays, le dialogue qu’entend organiser celui qui n’a pas cessé de contester la réélection d’Ali Bongo et de se présenter comme «le véritable président élu du Gabon», aura lieu du 18 au 23 décembre 2016 à Libreville. Ci-après, la communication datée du 10 décembre 2016 de Jean Gaspard Ntoutoume Ayi, membre de la commission communication du candidat de l’opposition à la présidentielle d’août 2016.

Jean Gaspard Ntoutoume Ayi, le 10 décembre 2016 à Libreville. © Gabonreview

 

À la suite du scrutin du 27 août 2016, au terme duquel Monsieur Jean Ping a été élu de manière claire et incontestable par le peuple souverain, l’imposture s’est accrochée au pouvoir par la force des armes, au prix du sang et de la vie de plusieurs dizaines de Gabonais et avec la complicité scandaleuse des organes en charge de la gestion de cette élection, notamment la Cénap, le ministère de l’Intérieur et la Cour constitutionnelle.

Le 29 septembre 2016, dans son adresse à la Nation, et fort de la légitimité que lui a conféré le peuple gabonais à travers son suffrage, Jean Ping a décidé de rassembler toutes les composantes du pays pour décider ensemble de la destinée commune. Pour lui, la nécessité que les Gabonaises et les Gabonais se retrouvent pour se déterminer sur leur destin commun, en tant que peuple et en tant que Nation s’est présentée comme une exigence. Il s’agit d’offrir à chaque Gabonaise et à chaque Gabonais l’opportunité de participer à la décision de notre destinée commune.

Pour préparer cette rencontre du peuple gabonais avec son destin, Jean Ping a réuni au cours des deux derniers mois, des Gabonais venant du monde universitaire, de la société civile, du monde syndical et de la classe politique. Ces compatriotes avaient mandat de proposer le format le mieux adapté à cette rencontre et à ses objectifs. Ce travail préparatoire étant parvenu à son terme, le «Dialogue National Pour l’Alternance» aura lieu du dimanche 18 au vendredi 23 décembre 2016 à Libreville, notre capitale.

Ce Dialogue national est ouvert, sans exclusive, à toutes les Gabonaises et à tous les Gabonais soucieux du devenir de notre pays et engagés à faire triompher la démocratie et l’État de droit, conditions nécessaires au développement politique, économique et social. Les formations politiques, les syndicats, les organisations non gouvernementales, les associations, les confessions religieuses et toutes les composantes de la société civile sont invités à y prendre part. Naturellement, les compatriotes n’appartenant à aucune organisation particulière, sont invités à s’inscrire individuellement, afin d’apporter leur pleine contribution à ce rendez-vous citoyen qui engage, comme jamais depuis la Conférence nationale de 1990, l’avenir de notre pays.

Les inscriptions au Dialogue national seront ouvertes à partir du mardi 13 décembre 2016. Elles pourront se faire, soit directement au QG de campagne de Jean Ping, soit sur le site internet ouvert à cet effet : (www.dnpa.com).

Le cadre du Noé Palace a été retenu pour recevoir le “Dialogue national pour l’alternance“. Le programme de cette rencontre se présente ainsi qu’il suit :

Dimanche 18 décembre 2016 : Cérémonie d’hommage aux martyrs de la Démocratie. Cette journée sera consacrée au souvenir et à la mémoire de nos disparus. À la solidarité avec les détenus, les blessés et les familles des disparus.

Lundi 19 décembre 2016 : Ouverture du Dialogue national pour l’alternance. Au cours de cette journée, au-delà de l’ouverture officielle par Jean Ping, la parole sera donnée aux principaux leaders politiques et de la société civile, ainsi qu’aux femmes, aux jeunes et à la Diaspora dont l’engagement pour le Gabon a été exemplaire.

Mardi 20 et mercredi 21 décembre 2016 : travaux en atelier et forum de libre expression.

Les travaux en atelier porteront sur quatre thématiques :

Atelier 1 : Revendication et réaffirmation de la victoire de Jean Ping ;

Atelier 2 : la crise postélectorale ;

Atelier 3 : la Gouvernance, en relation avec les réformes politiques et institutionnelles, la gestion économique et sociale du pays ;

Atelier 4 : les crises sociales, notamment en ce qui concerne la santé, l’éducation, l’emploi et le logement.

Le forum de libre expression offrira à tous les participants, un cadre d’expression consacré à la situation de crise profonde que traverse notre pays.

Jeudi 22 décembre 2016 : adoption des conclusions des travaux et des actes du Dialogue national.

Vendredi 23 décembre 2016 : présentation des conclusions à l’occasion d’un grand meeting populaire.

Le Président Jean Ping, et la Coalition pour la nouvelle République, constituée au lendemain de sa victoire à l’élection présidentielle, entendent produire au terme de ce dialogue, la feuille de route de la Résistance.

Les partisans du changement, des neuf provinces du Gabon et de la Diaspora, sont invités à prendre part massivement à cette importante rencontre qui permettra de construire l’avenir immédiat de notre pays.

Pour que 2016 ne soit pas 2009, prenez toute votre part au “Dialogue national pour l’alternance“.

Auteur : Jean Gaspard Ntoutoume Ayi, Commission communication de Jean Ping