En visite au Gabon, une délégation de la Société financière internationale (SFI) s’est entretenue avec Ali Bongo, le 6 février à Libreville. Au cours de cet entretien, le représentant du Groupe de la Banque mondiale dans le secteur privé a notamment émis le souhait d’accompagner le Gabon en soutenant les banques.

Poignée de main entre Jingdong Hua et Ali Bongo, le 6 février 2018 à Libreville. © DCP

 

Une délégation de la Société financière internationale (SFI) a eu une séance de travail avec le chef de l’Etat, le 6 février à Libreville. Les deux parties ont échangé sur la vision de développement du président Ali Bongo, mais également sur l’expérience de la SFI en matière d’investissements.

«Le chef de l’Etat a partagé avec nous la vision de son engagement vis-à-vis du secteur privé», a déclaré le vice-président de la SFI. «Et comme vous le savez, le secteur privé est au cœur de notre stratégie. Car ce secteur génère plus de 90% des emplois», a ajouté Jingdong Hua.

© DCP

Dans ce sens, Jingdong Hua a émis le souhait d’accompagner le Gabon en venant en appui aux banques, afin que ces dernières puissent financer les projets dans les secteurs prioritaires. «En 60 ans, ce sont près de 120 pays qui ont bénéficié de l’appui de la Société internationale financière qui, aujourd’hui, désire soutenir davantage de projets dans la sous-région, notamment dans le secteur privé. Notre souhait est d’augmenter nos financements au Gabon, afin d’aider le pays à croitre économiquement», a affirmé le vice-président de la SFI.

Créée en 1956 la SFI est le représentant du Groupe de la Banque mondiale dans le secteur privé. Elle a pour mandat de promouvoir le développement économique et de réduire la pauvreté en investissant strictement dans des entreprises du secteur privé à but lucratif. Elle investit 20 milliards de dollars par an, dont 5 milliards de dollars en Afrique subsaharienne.

Présente dans plus de 100 pays, la SFI est dotée d’un réseau d’environ 1000 institutions financières et compte plus de 2000 clients du secteur privé. La société facilite et appuie des occasions d’affaires dans les pays en développement, précisément dans trois secteurs d’activités : services d’investissement, services consultatifs et gestion des biens. Au cours de l’exercice 2014, la SFI a investi plus de 17,26 milliards de dollars.