Organisée les 21 et 22 mai dernier à Libreville (Gabon), la première édition du forum sur l’hygiène, la santé et l’environnement (HSE) s’est achevée sur des recommandations liées au respect de ces différentes questions.

Daniel Ona Ondo et Hans Founguès visitant les stands, le 21 mai 2015. © Facebook/narcissenguimba

Daniel Ona Ondo et Hans Founguès visitant les stands, le 21 mai 2015. © Facebook/narcissenguimba

 

Alors que le respect des normes d’hygiène et de santé ainsi que la préservation de l’environnement préoccupent de moins en moins les responsables d’administrations publiques ou privées, le consortium des «Entrepreneurs nouvelle génération» conduit par Hans Founguès a tenu à tirer la sonnette d’alarme sur ce sujet qu’il estime d’une importance particulière dans la mise en pratique effective du concept de «développement durable». Du 21 au 22 mai courant, en partenariat avec la Caisse nationale de sécurité sociale (CNSS), s’est tenue à Libreville (Gabon) la première édition du forum HSE, parrainée par le Premier ministre.

Daniel Ona Ondo, lors de son intervention (en haut) et devant le stand de la CNSS. © Facebook/narcissenguimba

Daniel Ona Ondo, lors de son intervention (en haut) et devant le stand de la CNSS. © Facebook/narcissenguimba

Pour Daniel Ona Ondo, qui s’est montré préoccupé par le laxisme de la plupart des employeurs n’ayant pas institué au sein de leurs différentes entreprises de véritables outils chargés de veiller au respect des normes sécuritaires en faveur du personnel et de l’environnement, il est temps de remédier à cette situation, au risque de se voir sanctionner. Aussi, en a-t-il profité pour féliciter et encourager les responsables des sociétés officiant dans l’industrie pétrolière et minière. «C’est le lieu et le moment de saluer les entreprises pionnières dans ce domaine, de les encourager à persévérer sur la voie du progrès», a-t-il déclaré à l’ouverture du forum, avant d’inviter «les entreprises qui trainent le pas à les rejoindre très rapidement pour leur prospérité et la grandeur de notre économie».

En plus de la visite des stands dédiés à quelques entreprises, qui ont permis d’instruire les participants sur les différentes activités de celles-ci, les deux tables-rondes du forum HSE ont abordé diverses questions à travers cinq ateliers, à savoir : «Le schéma de mise en place d’un observatoire des risques professionnels dans les secteurs d’activité autres que le secteur pétrolier et activités connexes», «Stratégie de renforcement des capacités HSE dans les différents secteurs d’activité (pétroliers et autres)», «Schéma de mise en place de la démarche HSE dans les secteurs d’activité autres que le secteur pétrolier et activités connexes», «Organisation d’accompagnement à l’installation et au fonctionnement des CSST (comité de sécurité et de santé au travail) dans les entreprises du secteur pétrolier et/ou autres secteurs» et «La mise en place d’un système de veille règlementaire dans les entreprises». Pour les organisateurs, qui ont renouvelé leur appel aux employeurs, il s’agit désormais de mettre en pratique les textes qui instituent le respect des normes d’hygiène, de santé et d’environnement. Une exhortation a également été faite au gouvernement en vue de la révision d’un certain nombre de textes de loi relatifs aux référentiels HSE, jugés caducs.