Alors qu’une rumeur sur la délocalisation de la Coupe d’Afrique des nations (Can 2019), prévue au Cameroun, circule avec insistance dans les médias, la Confédération africaine de football (Caf) a formellement démenti avoir envisagé cette option.

© malifootball.com

 

Contrairement à ce qui est relayé ces depuis peu dans les médias, la Coupe d’Afrique des nations (Can 2019) aura bel et bien lieu au Cameroun.

Tel est le démenti fait le 25 juillet sur le site de Jeune Afrique, par le Comité exécutif de la Caf, sur l’information publiée le 24 juillet dans un tweet par le journaliste Algérien de Beinsport, Hafid Derradji, sur une éventuelle délocalisation de la Can au Maroc.

L’instance dirigeante du football africain dément formellement avoir envisagé une telle option, au moment où le Cameroun affirme par la voix du ministre des Sports, Ismaël Bidoung Mkpatt, être prêt à accueillir la compétition.

«Ce qu’il faut savoir, c’est que le Maroc n’a pas saisi la Caf pour officialiser sa candidature, au cas où le Cameroun ne pourrait pas honorer ses engagements. Il y a beaucoup de spéculations, de rumeurs, mais rien n’est fondé. Des missions d’inspection vont se rendre au Cameroun, lequel n’a jamais dit qu’il envisageait de se retirer», a expliqué l’un des membres du Comité exécutif de la Caf.

La rumeur sur la délocalisation de la Can circule depuis le 20 juillet, date de l’adoption par la Caf, lors des travaux du symposium tenu du 18 au 20 juillet au Maroc, de l’élargissement du tournoi de seize à vingt-quatre équipes.

Estimant que le Cameroun n’était pas prêt à abriter la compétition sous ce format, le président de la Fédération royale marocaine de football (FRMF), Fouzi Lekjaa avait affirmé que son pays était prêt à suppléer le Cameroun. À la suite de Fouzi Lekjaa, le président de la Fédération algérienne de football (Faf), Kheireddine Zetchi, avait lui aussi proposé les services de l’Algérie.

Auteur : Jean-Thimothé Kanganga