A un peu moins de 72 heures du lancement de la 5e édition du festival Plateau jeune création, son promoteur est revenu sur les contours de cet événement, ce 26 avril à Libreville.

Le directeur du festival et quelques invités, le 26 avril 2017 à Libreville. © Gabonreview

 

L’école Ruban vert à Libreville sera le théâtre de la 5e édition du Festival plateau jeune création sous le thème la générosité artistique, le 29 avril prochain. Les contours de cet événement ont été présentés ce 26 avril à Libreville par son principal promoteur.

Jean Remy Ogoula Latif a présenté le Plateau jeune création, créé en 2012, comme le premier espace de présentation, de diffusion et l’unique plateforme au Gabon et en Afrique, accompagnant les jeunes créations artistiques et contemporains. «En cinq ans d’existence, il a permis entre autres de former de 250 jeunes danseurs gabonais et 30 créations produites et coproduites prêtes à être diffuser», a-t-il lancé.

Scène d’un échange avec une danseuse, le 26 avril 2017 au Ruban Vert (Libreville). © Gabonreview

Organisé sous le thème «La générosité artistique», la 5e édition du festival enregistrera la participation de 14 compagnies de danse dont huit compagnies en scène «Basko» et six en scène «In». De fait, la présente édition a été marquée par des ateliers de formations organisés du 17 au 25 avril à l’endroit des compagnies de danse, danseurs professionnels et journalistes culturels.

«Ces ateliers étaient animés par Tchekpo Dan Agbetou, chorégraphe et directeur de Dans Art en Allemagne et Meryll Mezath, rédactrice en chef aux dépêches de Brazzaville, ainsi que Michel Ndaot directeur de l’atelier Eyeno», a rappelé Jean Remy Ogoula Latif. Venus au Gabon pour la première fois, les deux intervenants ont invités les jeunes artistes gabonais de croire en eux pour pouvoir développer leurs talents.

«Il y a du potentiel au Gabon et croyez en vous-même mais mettez un peu de discipline et vous y arriverez», a lancé Tckekpo Dan Agbetou aux danseurs. Le festival démarrera par un premier acte, le 28 avril prochain, avec le bouquet final 24 heures plus tard.

Auteur : Jean-Thimothé Kanganga