Longue de 1000 kilomètres, la 12e édition de la compétition cycliste africaine comptera sept étapes, avec le «Grand Départ» prévu dans la province du Haut-Ogooué, conformément au principe d’alternance.

© tropicaleamissabongo.com

 

Prévue du 27 février au 5 mars prochains, la 12e édition de la Tropicale Amissa offrira un parcours équilibré, où toutes les catégories de coureurs auront une belle carte à jouer. A cette occasion, le comité d’organisation a dévoilé les étapes officielles de la 12e édition de la compétition cycliste, où les rouleurs, les sprinteurs et les grimpeurs-puncheurs, retrouveront cette année des routes plus escarpées dans le Sud du pays.

Le comité d’organisation a ainsi arrêté les sept étapes suivantes : Moanda-Akiéni (27 février), Leconi-Franceville (28 février), Mounana-Koulamoutou (1er mars), Fougamou-Lambaréné (2 mars), Lambaréné-Kango (3 mars), Akanda (Cap Estérias)-Libreville (4 mars) et Owendo-Libreville (5 mars).

C’est donc au nom du principe d’alternance qui guide les organisateurs depuis 12 ans que la Tropicale installera cette fois ses opérations du «Grand Départ» dans le Haut-Ogooué, d’où partiront les trois premières étapes avec un parcours inédit le premier jour entre Moanda et Akiéni.

Avant de rejoindre l’incontournable ville de Lambaréné, la ville qui détient le record de visites depuis la création de l’épreuve, les coureurs auront traversé deux autres provinces, l’Ogooué-Lolo et la Ngounié. Il leur restera alors à rejoindre la capitale Libreville avec l’une des étapes les plus prisées par les sprinters, celle de Lambaréné-Kango.

L’apothéose le dernier jour retrouvera son théâtre initial, devant la tribune présidentielle en plein cœur de Libreville face à l’Estuaire. La 12e édition de l’épreuve-reine du cyclisme africain, comptera près de 1 000 kilomètres.