Du 7 au 16 août 2017, dans le prolongement de la Fête des cultures, le ministère de la Culture organisera, au Jardin Botanique de Libreville, un nouvel événement culturel baptisé «Gabon 9 provinces».

Alain-Claude Billie-By-Nzé présentant l’agenda culturel du mois d’août 2017. © Gabonreview

 

La Fête des cultures n’ayant pas permis de faire la distinction entre les cultures des différentes provinces, le ministère de la Culture lancera le 7 août prochain l’événement «Gabon 9 provinces». L’information a été donnée le 18 juillet 2017, à l’occasion d’une conférence de presse, par le ministre de la Communication, en charge de la Culture, Alain-Claude Billie-By-Nzé. Cette initiative donnera l’opportunité à chaque localité du pays à se mettre culturellement en exergue.

Selon Billie-By-Nzé, «chaque jour serait consacré à la découverte de la diversité culturelle et artistique de chacune des neuf provinces du Gabon. Il s’agira de présenter la richesse culturelle de chaque province à travers l’art, les danses, les chants, les masques, la gastronomie, la science traditionnelle, avant le grand moment du 17 août, portant célébration de la Fête de l’indépendance». Les principales activités s’articuleront autour des exposés axés sur l’histoire, la géographie de chaque province, les arts culinaires, scéniques, avec la prestation des danses propres à chaque province.

Cet agenda culturel du mois d’août prévoit également «la nuit des masques». Elle se tiendra dans la nuit du 16 août, au musée national. «A cette occasion, 9 masques représentant les 9 provinces du Gabon seront sortis. A chaque masque correspondra une danse typique de sa province. Ensuite, s’en suivra une veillée de danse traditionnelle (Ngozé)», a expliqué Alain-Claude Billie-By-Nzé.

L’autre événement de cette période est «Efaro Night», au musée national, le 19 août 2017. Il s’agit en effet de la mise en lumière des talents exerçant dans le stylisme afin de promouvoir la mode gabonaise. Pour le ministre de la Communication, «des modèles axés sur le traditionnel et le tradi-moderne seront proposés par les créateurs locaux».

L’objectif visé, selon le ministre, est de restaurer la destination Gabon et surtout Libreville, comme plateforme culturelle de référence. Mais au-delà, il est question d’encourager cette filière porteuse de richesses, d’emplois et de croissance, de renouer avec la mode, de découvrir le savoir-faire gabonais en la matière, et surtout offrir un espace d’expression aux acteurs de la mode gabonaise et de lancer un concours devant définir une tenue traditionnelle gabonaise.

Enfin, la journée du drapeau demeure parmi les événements marquant du mois d’août. Le 9 en effet, cette Journée sera célébrée sur toute l’étendue du territoire. Instituée en novembre 2009, elle vise à susciter au sein de la Nation les valeurs d’unité, de solidarité, de patriotisme, de respect des symboles de la République.