Les travaux du forum panafricain des jeunes pour la culture et la lutte contre la radicalisation ont été lancés le 30 novembre à Libreville. 72 heures durant, les participants vont réfléchir sur la création d’un système d’alerte précoce.

Photo de famille du forum panafricain des jeunes sur la culture de la paix à Libreville, le 30 novembre. © Gabonreview

 

Sensé déboucher sur la création d’un système d’alerte précoce, le forum panafricain des jeunes pour la culture et la lutte contre la radicalisation s’est ouvert le 30 novembre à Libreville.

Lançant les travaux, le ministre en charge de la Jeunesse, Mathias Otounga Ossibadjouo, a dit démontrer la volonté du Gabon à «appuyer le processus d’élaboration et de mise en œuvre du projet sous régional portant sur le renforcement des capacités des jeunes en gestion de mouvements associatifs et de création d’un système d’alerte précoce de la jeunesse pour la paix et la culture en Afrique centrale».

Pour le patron de l’Unoca, Francois Lounceny Fall, ce forum doit être «une occasion de mettre l’accent sur deux questions fondamentales en lien avec la jeunesse et le rôle qu’elle peut jouer dans la prévention des conflits et la promotion de la culture de la paix».

Le ministre gabonais en charge de la Jeunesse et des Sports, Mathias Otounga Ossibadjouo lors de son allocution au forum panafricain des jeunes sur la culture de la paix, le 30 novembre à Libreville. © Gabonreview

Prévu s’étaler sur trois jours, le forum de Libreville est structuré autour de trois axes. Le premier sera la séance d’appropriation du projet sous-régionale du «renforcement des capacités des jeunes en gestion de mouvements associatifs et création d’un système de prévention des conflits et des violences et de contribution à l’alerte précoce de la jeune pour la paix et la sécurité en Afrique centrale».

Le deuxième, prévu le 1er décembre, sera quant lui consacré à l’atelier sur la prévention de la radicalisation et la déradicalisation des jeunes. Enfin, la journée du 2 décembre sera dédiée aux réunions du Réseau panafricain des jeunes pour la culture de la paix et du conseil sous régional de la jeunesse de la Communauté économique des Etats de l’Afrique centrale (CEEAC).

Ce forum vise à renforcer l’implication des jeunes dans la promotion d’une culture de la paix, en Afrique en général. Il s’agira également de mettre en place un système de prévention des conflits et des violences, en vue de la construction de sociétés plus résilientes et pacifiques.

Deuxième rencontre du genre tenue au Gabon après celle de 2014, ce forum est organisé par le gouvernement gabonais en collaboration avec l’Organisation internationale de la Francophonie (OIF), l’Organisation des nations unies pour l’éducation la science et la culture (Unesco) et le Bureau régional des nations unies pour l’Afrique centrale (Unoca).

Auteur : Jean-Thimothé Kanganga