Prétextant de la crise économique actuelle, la filiale gabonaise du Bureau Veritas a procédé récemment au licenciement de ses salariés de Libreville et de Port-Gentil.

le Bureau Veritas Gabon a annoncé récemment la cessation de ses activités. © Gabonreview/Capture d’écran

 

Les activités du Bureau Veritas au Gabon devraient cesser définitivement dans les prochains jours. La filiale gabonaise du leader mondial dans l’évaluation de la conformité et la certification subit depuis plusieurs mois le contrecoup de la crise économique actuelle. Elle a décidé de fermer ses agences de Libreville et de Port-Gentil. Selon Gabon Télévisions, une quarantaine de salariés gabonais sont impactés par cette décision, qu’ils jugent abusive.

La décision de fermer la filiale gabonaise du Bureau Veritas aurait été prise le 30 mai par la direction générale à la faveur d’une réunion à Libreville, à laquelle n’auraient pas été conviés les délégués du personnel. Selon les salariés, la même direction générale n’a pas jugé de la nécessité de leur expliquer les raisons de sa décision. Ordre leur aurait été simplement intimé d’«arrêter de travailler» sans plus.

Face au mutisme et au refus de la direction générale de régler les choses à l’amiable, les salariés du Bureau Veritas entendent saisir le président de la République sur leur situation.

Le Bureau Veritas est présent sur tous les continents. Le groupe a annoncé un chiffre d’affaires de 1,10 milliard d’euros au premier trimestre 2018.