Selon l’Agence nationale de promotion des investissements (ANPI-Gabon), l’opérationnalisation du «Guichet de l’investissement» va raccourcir la durée de création d’une entreprise à vingt-quatre heures.

Un usager au «Guichet de l’investissement», de l’ANPI (capture d’écran). © Gabonreview

 

Vingt-quatre heures ! C’est le délai maximum que vient de se fixer l’Agence nationale de promotion des investissements (ANPI-Gabon) pour la création d’une entreprise. L’Agence entend relever ce défi avec l’opérationnalisation de son «Guichet de l’investissement» mis en place en début janvier.

«Créer une entreprise en moins de 48 heures selon la loi et 24 heures selon le défi que nous nous sommes donnés, c’est possible parce que nous avons pu centraliser en un seul endroit 30 administrations : six administrations qui rentrent dans le processus de création des entreprises, c’est-à-dire : le greffe, les impôts, le domaine, l’enregistrement, l’Ogapi et le journal officiel», déclare le directeur de la stratégie et du marketing de l’ANPI Yannick Ebibie.

Le «Guichet de l’investissement», de l’ANPI (capture d’écran). © Gabonreview

L’objectif de 24h est tenable, assure-t-il, car «toutes ces administrations sont désormais à un seul endroit. Ce qui évite à l’investisseur ou l’entrepreneur de se promener dans la ville et de perdre beaucoup de temps et d’argent. Ainsi, une signature de création d’entreprise peut se faire en 24H».

Le «Guichet de l’investissement» a pour rôle essentiel, d’accueillir et d’orienter les investisseurs et promoteurs, pour la création, la modification, la cessation d’activité, la mise en sommeil d’une entreprise, l’installation des filiales ou des succursales d’entreprises étrangères, ainsi que pour les activités d’exportation. Ces différents services seront délivrés en 24 heures maximum, au lieu de 48 heures selon la loi.