Le bâtiment abritant le ministère de la Promotion des petites et moyennes entreprises a été la proie des flammes dans la matinée du 4 janvier. En cause : un court-circuit électrique, selon les pompiers.

Un sapeur-pompier face aux flammes (illustration). © D.R.

 

Dans la matinée du 4 janvier, un incendie s’est déclaré au premier étage du bâtiment abritant le ministère de la Promotion des petites et moyennes entreprises, sis au centre-ville de Libreville. Si l’incident n’a fait aucun blessé ni de perte en vie humaine, il n’a pas occasionné d’importants dégâts matériels selon les agents dudit département ministériel. Aussi, l’une des raisons ayant permis d’éviter que les flammes n’atteignent tout le bâtiment a été la rapidité des sapeurs-pompiers dépêchés assez tôt sur les lieux. A en croire ces derniers, l’incendie a été provoqué par un court-circuit électrique. Ce qui a été confirmé par le premier responsable des lieux, le ministre Biendi Maganga Moussavou.

Le ministre Biendi Maganga Moussavou (lunettes et cravate) en compagnie des sapeurs-pompiers, après leur intervention. © D.R.

«Le feu a pris dans un local technique, un local électricité, qui ne comportait pas de détecteur d’incendie ou un autre dispositif d’alerte», a indiqué le membre du gouvernement, non sans se réjouir de la rapidité et du savoir-faire des sapeurs-pompiers, mais davantage de la mesure gouvernementale ayant permis le rapprochement de leurs casernes des quartiers à forte concentration de populations et d’habitations.

Toutefois, s’il a dit regretter les pertes matérielles enregistrées lors de cet incendie, Biendi Maganga Moussavou a tenu à rassurer agents, partenaires de l’Etat et PME locales que le travail se poursuivra en dépit des travaux de réfection devant démarrer dans les jours qui viennent. Des solutions alternatives sont d’ores et déjà envisagées.