Etendue sur 30 000 m2, cette zone qui accueille les espaces «Innovations» et «Société civile», sera le théâtre de l’engagement de la société civile en faveur de l’environnement. 

© luxeradio.ma

© luxeradio.ma

 

Lieu d’expression de tous les acteurs non-étatiques impliqués dans la lutte contre le changement climatique, la Zone verte sera au centre des attentions pendant la 22e Conférence des Parties (Cop22), lancée le 7 novembre sur le site Bab Ighli, à Marrakech.

Évènements parallèles, expositions, conférences, espaces de présentation et de sensibilisation…autant d’activités qui permettront le partage de connaissances et d’expériences, la présentation de bonnes pratiques et la consolidation ou le lancement d’initiatives d’actions en faveur du climat.

ONG, associations, universités, collectivités locales, centres de recherche, organisations publiques, entreprises, entres autres, sont vivement attendus au sein de la Zone verte. En gros, pas moins de 30 000 participants sont attendus sur les principaux espaces «Société civile» et «Innovation et solutions», dédiées à cette zone.

L´espace «Société civile», qui couvre plus de 12 000 m2, met l’accent sur le dialogue et offre des espaces de rencontre où la société civile, le monde universitaire et les collectivités locales peuvent présenter leurs initiatives sur le changement climatique et sur ses conséquences.

L´espace «Innovation et solutions», quant à lui, propose des initiatives innovantes présentées par des acteurs du secteur public, ainsi que des universités et des centres de recherche et des entreprises. Son objectif principal est de sensibiliser le grand public aux questions climatiques et aux mesures d’atténuation. Près de 140 entreprises exposantes, venues du monde entier, y seront présentes.

Jusqu’à la fin de la Cop 22, le 18 novembre prochain, la Zone verte consacrera chaque jour  une thématique dédiée, allant de la jeunesse, les forêts, à l´accès à l´eau potable, en passant par l’agriculture, par exemple.