Plusieurs sujets prioritaires tels que l’adaptation aux changements climatiques et le financement pour les pays vulnérables, figurent dans l’agenda des réunions préparatoires de la Cop22.

Cop22

 

En prélude à la 22e Conférence des Parties (Cop22) de la Convention-cadre des Nations unies sur les changements climatiques (CCNUCC), la ville de Skhirat, au Maroc,  abrite les 8 et 9 septembre, une session de consultations informelles en présence de chefs de 50 délégations étrangères.

Plus de 140 délégués, issus de 50 pays, prendront part à cette session de deux jours dont le but est d’échanger à titre informel sur les différents sujets prioritaires tels que l’adaptation et le financement pour les pays vulnérables au climat.

Cet événement marque par ailleurs, la première visite de la Secrétaire exécutive de la CCNUCC au Maroc, depuis sa nomination en mai dernier. Ancienne ministre des Affaires étrangères du Mexique, Patricia Espinosa, totalise plusieurs années d’expérience au plus haut niveau dans les relations internationales, avec une spécialisation dans les changements climatiques.

Cette conférence intervient au moment où se tient à Rabat, une conférence sur le climat en méditerranée en présence du vice-président de la Banque européenne de développement (BEI). Par ailleurs, une cinquantaine de journalistes africains sont actuellement au Maroc pour une session de formation. Les représentants des médias africains assisteront aux consultations des négociateurs informelles, les 8 et 9 septembre, avant de participer à l’événement «The Energy Transition, INDCs, and the postCOP21 agenda», organisé par le comité scientifique de la Cop22 et l’OCP Policy Center.