A l’initiative du Maroc et de l’Allemagne, une plateforme a été mise en place, le 15 novembre à Marrakech, pour aider les pays en développement à atteindre leurs engagements nationaux sur le climat dans le cadre de l’Accord de Paris.

Les officiels au lancement de la coalition, le 15 novembre 2016 à Marrakech. © Gabonreview

Les officiels au lancement de la coalition, le 15 novembre 2016 à Marrakech. © Gabonreview

 

Un pas de plus dans le cadre de l’Accord de Paris et des Objectifs de développement durable (ODD), avec le lancement, le 15 novembre à Marrakech, d’un partenariat à l’initiative des pays développés et en développement. Il s’agit du partenariat sur les Contributions déterminées au niveau national (NDC).

Initiée par le Maroc et l’Allemagne, cette nouvelle coalition travaillera à garantir que les pays reçoivent le soutien technique et financier dont ils besoin pour atteindre leurs objectifs climatiques et de développement durable, aussi rapidement et efficacement que possible.

«Les plans nationaux pour le climat, sont au cœur de l’Accord de Paris», a déclaré le ministre marocain délégué à l’Environnement. «Le lancement de ce partenariat à la COP22 arrive au moment opportun pour accélérer l’action climatique à travers le monde. Ce partenariat est une plateforme vitale et collaborative pour aider les pays à intégrer leurs NDCs dans tous leurs secteurs et à tous les niveaux de prise de décision», a poursuivi Hakima El Haité.

Selon le ministre marocain, ce partenariat tombe à pic. «Le partenariat sur les NDCs est exactement le genre d’initiative intelligente et pragmatique dont nous avons besoin pour concrétiser les promesses de l’Accord de Paris», a-t-elle souligné.

L’Allemagne alignera sa finance climatique internationale (2,7 milliards d’euros de ressources budgétaires pour l’année dernière) sur les ambitions du partenariat. Le pays ambitionne par ailleurs d’accroitre son soutien jusqu’à 4 milliards d’euros d’ici 2020.

En gros, le partenariat sur les NDCs améliore la coopération entre les pays afin que les pays en développement aient un accès plus efficace aux connaissances techniques et au soutien financier nécessaire pour accomplir leurs NDCs. De nombreuses initiatives existent déjà mettant l’accent sur le soutien à l’action climatique nationale.

Ce partenariat est initialement présidé par les gouvernements du Maroc et d’Allemagne. L’adhésion est ouverte à tous les pays et toutes les institutions financières pertinentes, et est définie par le soutien aux principes directeurs du partenariat.