Le président gabonais, Ali Bongo, prend part du 14 au 15 novembre 2016 à la 23e Conférence des parties (Cop) à la Convention-cadre des Nations Unies sur le changement climatique (CCNUCC) à Bonn, en Allemagne.

Ali Bongo à Bonn. © D.R.

 

Ali Bongo est attendu à Bonn pour les travaux de la Cop 23. Le président gabonais interviendra dans le segment de haut niveau, au cours de ce sommet présidé par les Iles Fidji. Il s’exprimera également en sa qualité de coordinateur du Comité des chefs d’Etat et de gouvernement africains sur les changements climatiques (Cahoscc).

Il devrait de ce fait présenter les engagements du Gabon en faveur de la protection de l’environnement. Il s’agit entre autres de la limitation de la croissance des émissions de gaz à effet de serre pour 2025, l’élaboration du Code forestier axé sur des plans de gestion et d’aménagement, la création du réseau des parcs forestiers, la mise en place du label FSC, la validation du Plan climat et du Plan stratégique Gabon émergent (PSGE).

En 2015, le Gabon a été le premier pays africain à soumettre son plan d’action climat en amont de la conférence Cop 21 à Paris. A Bonn, pendant 15 jours, les délégués, acteurs de la société́ civile, scientifiques, représentants des collectivités ou d’entreprises de près de 200 pays et une vingtaine de chefs d’Etat devront trouver des réponses pratiques et concrètes aux défis climatiques.