En marge de la visite d’Ali Bongo à Cuba, le Ministre de la Santé, Léon Nzouba et son homologue cubain, Roberto Morales Ojeda ont signé le 9 juillet à La Havane, un accord de coopération ainsi qu’un avenant à l’accord établi en 2004, permettant au Gabon de bénéficier d’un appui renforcé du corps médical cubain.

Le ministre de la Santé, Léon Nzouba et son homologue, Roberto Morales Ojeda lors de la signature de la Convention en présence d’Ali Bongo La Havane, le 9 juillet 2017 © ministère de la Santé

 

Le Gabon bénéficiera dans les tout prochains jours, d’un appui renforcé du corps médical et de l’expertise de l’industrie médico-sanitaire cubaine. C’est du moins ce qui ressort de l’accord de coopération conclu le 10 juillet dans la capitale cubaine, entre le ministre de la Santé, Léon Nzouba et son homologue Roberto Morales Ojeda.

Cet accord, assorti d’un avenant à l’accord établi en 2004, vise un doublement de 30 à 60, avec un objectif final de100 sur une période de 3 mois, des effectifs de la brigade cubaine au Gabon.

L’accord prévoit également l’envoi de 50 candidats gabonais aux études médicales à Cuba, un projet d’hôpital cubano-gabonais, suivi d’un programme de formation aux métiers de la Santé, un projet de conventionnement des évacuations sanitaires, ainsi que l’apport de l’expertise industrielle cubaine sur la production de médicaments génériques.

Une coopération pour laquelle les autorités sanitaires gabonaises se réjouissent. Dans un communiqué publié le 10 juillet pour l’occasion, Léon Nzouba affirme que «ces avancées majeures vont impacter directement les indicateurs de santé».

Car, pour lui, «en rencontrant les praticiens qui œuvrent au Centre international de santé La Pradera (…) on doit reconnaître qu’ils opèrent avec les meilleurs équipements du monde dans le cadre d’un système de santé performant et totalement gratuit pour la population», a indiqué le ministre de la Santé.

Présent dans la délégation gabonaise, le directeur général du Centre hospitalier universitaire de Libreville (CHUL), a estimé pour sa part que «les partenaires cubains disposent de plans de formation de grande qualité », a souligné le Eric Baye au terme d’une visite de la délégation à l’école latino-américaine de médecine.

Auteur: Jean-Thimothé Kanganga