Par l’entremise de son secrétaire général adjoint chargé de la jeunesse, Marius Assoumou Ndong, le Parti démocratique gabonais, prend part actuellement au 4e Forum des jeunes leaders sino-africains à Shanghai en Chine.

Marius Assoumou Ndong, SGA chargé de la jeunesse du PDG, le 22 mai 2018 à Shanghai (Chine). © D.R.

 

La coopération politique entre le Gabon et la Chine, et particulièrement entre le PDG et le Parti communiste chinois (PCC) va bon train. Des mois après le séjour chinois d’Eric Dodo-Bounguendza, le secrétaire général du parti invité par son homologue, le tour est revenu à Marius Assoumou Ndong. Mais le secrétaire général adjoint chargé de la jeunesse est au pays de Xi Jinping pour une autre raison : il représente sa formation politique au 4e Forum des jeunes leaders sino-africains organisé depuis le début de la semaine courante à Shanghai.

Organisé sous le thème : «Comment les jeunes jouent-ils leur rôle dans l’exploration de la voie de développement en accord avec les conditions nationales ?», ce forum vise à renforcer les capacités des jeunes leaders politiques africains, tout en renforçant les liens de coopération entre l’Afrique et la Chine, qui est par ailleurs un des principaux partenaires économiques du continent.

Pour Marius Assoumou Ndong, ces travaux sont d’une importance particulière. En plus de lui permettre d’«élargir le carnet d’adresse», le chef de file de l’UJPDG qui, au nom de tous les participants africains a lu le discours de remerciement, espère acquérir des connaissances pour la conduite de son mandat mais davantage pour les prochaines années. «C’est nous qui allons gérer le Parti demain. Il est (donc) bien de savoir comment ça se passe chez les autres, car tous les partis présents ont des ambitions multiformes ponctuelles et d’autres (qui) s’étendent dans le temps», a-t-il confié à Gabonreview.