L’expérience gabonaise a été évoquée, le 31 août 2018, à Poitiers au cours du Colloque Chine – Asie de Poitiers auquel prenait part, à l’invitation de l’ancien Premier ministre français, Jean Pierre Raffarin, l’ambassadeur du Gabon en France, Flavien Enongoué.

Jean-Yves Le Drian et Sun Jiwen, le 31 août 2017 à Poitiers. © D.R.

 

Organisé par la Fondation Prospective et Innovation (FPI) de l’ancien Premier ministre français, au palais des congrès du Futuroscope de Poitiers. La rencontre a mobilisé du beau monde. Notamment, le ministre français de l’Europe et des Affaires étrangères, Jean-Yves Le Drian, des chercheurs et experts en économie et en relations internationales et des diplomates dont l’ancien ambassadeur de Chine au Gabon, Sun Jiwen.

Ce rendez-vous annuel, cette rencontre qui en est à sa 12ème édition, avait pour thème «La Chine et l’Asie». Il permet de cerner les mutations dans le monde engendrées par l’émergence chinoise. Les échanges, structurés autour de trois thématiques organisées en tables rondes, portaient respectivement sur un regard croisé sur les relations économiques et diplomatiques entre la Chine et les autres pays de l’Asie, les politiques asiatiques des grandes puissances et le bilan de la mise en œuvre de la Route de la soie, cinq ans après son lancement.

Dans cet esprit, l’ancien Ambassadeur de Chine au Gabon, Sun Jiwen, a notamment illustré son propos avec certains cas de grands projets qui mobilisent la Chine au Gabon, en particulier dans le domaine des infrastructures avec la construction de la route Omboué-Port-Gentil, et dans le domaine de la transformation des matières premières avec le cas du partenariat avec le groupe français Eramet dans le projet du Complexe métallurgique de Moanda (C2M).

Au terme de ces échanges, deux idées principales ont émergé. La première porte sur le fait que la Chine s’affirme davantage comme une grande puissance, au regard de son poids économique, commercial et militaire. La seconde est celle de la nécessité de la réaffirmation du multilatéralisme. À ce sujet, Jean-Yves Le Drian a souligné les vertus de la coopération multilatérale pour vaincre «les égoïsmes particuliers».

Enfin, la Fondation Prospective et Innovation (FPI) qui en est l’initiatrice, organise également, en partenariat avec la ville de Bordeaux, une rencontre dédiée aux mutations qui ont cours en Afrique  intitulée «Bonnes Nouvelles d’Afrique».