Retraçant les 70 années de projets de l’Agence française de développement (AFD) au Gabon, l’exposition «Au fil du Transgabonais» s’est ouverte le 22 mars à l’Institut français du Gabon (IFG), à Libreville.

Laetitia Dufay présentant des photographies aux officiels gabonais dont le ministre de l’Education nationale, le 22 mars 2018 à Libreville. © Gabonreview

 

«Au fil du Transgabonais». Tel est le thème de l’exposition photographique retraçant les 70 années de projets de l’AFD au Gabon. Ouverte le 22 mars à l’Institut français du Gabon (IFG), l’exposition est ouverte au public et s’achèvera le 11 avril prochain. «Cette exposition vous est offerte pour illustrer les partenariats que nos projets communs réussissent», a déclaré la directrice de l’AFD pour le Gabon et Sao Tomé-et-Principe.

Selon Laetitia Dufay, l’exposition a été réalisée par un œil gabonais, le photographe Sonier Issembè. En effet, le photographe, douanier de métier, et les équipes de l’AFD au Gabon ont parcouru les 700 kilomètres de la ligne du Transgabonais et sillonné le pays pour aller à la découverte d’une partie des projets financés par l’agence depuis 70 ans. Au fil des 23 gares du chemin de fer, Sonier Issembè a saisi les images révélant des réalités multiples et diverses.

Le photographe Sonier Issembè, à droite de la directrice de l’AFD. Dominique Renaux pendant son mot de circonstance. Et, quelques photographies de l’exposition. © Gabonreview

«Mais si c’est un reportage qui suit le chemin de fer, les photos illustrent bien d’autres aspects du Gabon et des projets auxquels participent l’AFD», a souligné Laetitia Dufay. En effet, véritable fil rouge de cette exposition composée de 40 photographies, le Transgabonais emmène le spectateur à la découverte des habitants et des paysages illustrant différents aspects de l’action de l’AFD au Gabon. Notamment, la protection de l’environnement, l’accès de tous à la santé, l’agriculture et le développement des infrastructures. «Grace à ses 40 images, vous allez découvrir ou redécouvrir, je l’espère, les mille facettes du Gabon», a promis Laetitia Dufay.

L’AFD est présente au Gabon depuis 70 ans. Début 2018, le montant des projets en cours d’exécution soutenus par l’AFD a atteint un montant de 800 millions d’euros, essentiellement en prêts à l’Etat gabonais. Actuellement, l’AFD est présente sur les secteurs des infrastructures urbaines et de transports, l’agriculture, la santé, l’éducation et la prospection des ressources naturelles. Elle soutient également le secteur bancaire et les PME, via l’octroi de garanties.

Présent à l’ouverture de cette exposition, l’ambassadeur de France au Gabon, pour sa part, a insisté sur la place de l’AFD dans la nouvelle politique française d’aide au développement. Selon Dominique Renaux, l’objectif est d’en faire la première agence bilatérale européenne. Déjà constitué de l’AFD et de Proparco, le Groupe AFD intégrera, en 2019, l’opérateur public Expertise France.

«Le nouveau Groupe apportera à ses partenaires, dans 110 pays, une gamme complète de solutions financières et de prestations d’expertise. Au Total, cette nouvelle politique doit déboucher sur une aide mieux pilotée et mieux évaluée, plus efficace et plus proche des bénéficiaires, tout en conservant les valeurs qui sont celles de l’AFD depuis sa création. A savoir, construire un monde plus juste et plus durable, un monde en commun. Valeurs qui président à son action au Gabon», a conclu Dominique Renaux.