Selon plusieurs sites d’information africains, le navire-hôpital chinois fera une escale au Gabon dans quelques jours, pour traiter plusieurs malades dans différentes spécialités.

L’Arche de la paix, le navire-hôpital annoncé au Gabon dans quelques semaines. © News.cn

 

L’Arche de la paix a accosté sur le vieux port de Djibouti la semaine dernière. Depuis le mercredi 23 août, le navire-hôpital chinois propose des services gratuits à la population locale. Son équipe médicale à bord consulte, conseille et intervient sur les patients atteints de diverses maladies. Cette opération, qui entre dans le cadre de la coopération navale entre la Chine et la République de Djibouti, devrait durer 9 jours, selon l’agence de presse Xinhua.

Selon la même agence, après son escale à Djibouti, le capitaine et son équipage prévoient de s’arrêter d’abord en Sierra Leone puis au Gabon, avant de faire escale en Tanzanie et dans d’autres pays. Au Gabon, les services qui seront offerts aux patients devraient être les mêmes que ceux offerts dans les pays où le navire-hôpital de l’Armée populaire de libération de Chine s’est précédemment arrêté : ophtalmologie, cardiologie, dentisterie, ORL, etc. Un large éventail de services qui devrait permettre de soulager les populations gabonaises, souvent réticentes à l’idée de consulter en raison du coût de certains soins lorsqu’elles ne sont pas assurées à la Caisse nationale d’assurance maladie et de garantie sociale (Cnamgs).

De 2010 à 2015, l’Arche de la paix s’est rendue en Asie, en Afrique et en Océanie. Un total de 29 pays et régions et près de 120 000 personnes ont pu profiter des services de l’équipe médicale de ce navire. Le navire-hôpital fait 178 mètres de long et dispose d’une surface totale de 4 000 mètres carrés, avec 8 salles d’opération, 7 centres de soins et de santé et 300 lits.