La candidature de la star sénégalaise de la chanson Youssou N’dour, à la présidentielle du 26 février prochain au Sénégal, continue de faire des vagues. Après les paraphrases et commentaires des politiques et de monsieur tout le monde, le tour est venu à ses confrères artistes de réagir.

Un peu «précoce» confient certains et «une véritable aubaine» clament d’autres. La candidature de Youssou N’dour à la présidentielle sénégalaise du 26 février prochain, crée énormément d’émulation autour d’elle. Un peu plus d’une semaine après son annonce, elle fait toujours autant parler d’elle, notamment dans sa corporation.

Les discussions vont, en effet, bon train à travers le pays et les connaissances de l’artiste ainsi que son expérience en matière de politique suscitent la controverse. Artistes musiciens, comédiens, cinéastes, plasticiens, considèrent  presque unanimement que leur collègue n’est pas prêt pour remporter ce challenge et qualifient même sa candidature de «dangereuse». Pour un cinéaste qui préfère garder l’anonymat «Youssou N’dour est un artiste qui appartient au peuple. Il ne doit pas s’aventurer sur ce terrain dangereux, car il n’est pas un professionnel de la politique».

Cependant, pour le peintre El Hadji Sy dit El Sy, «c’est une candidature complètement urgente car Youssou Ndour est un leader d’opinions et un créateur de valeurs culturelles». Le dernier  lauréat sénégalais au Fespaco 2011, confie avoir préféré «voir un Youssou Ndour derrière son mouvement  Fekke ma ci boole, soutenir un candidat qu’un mouvement qui porte un candidat». De fait, l’homme pense que le peuple Sénégalais n’est pas encore prêt à accepter les candidatures indépendantes et par conséquent, un président qui n’a pas un cursus universitaire et qui de surcroît n’a fait dans sa vie que de la musique.

Il ne reste plus qu’au fils de la Médina, de convaincre électorat !