Le représentant spécial et chef du Bureau régional des Nations unies pour l’Afrique centrale (Unoca), François Louncény Fall, présentera le 13 décembre 2018, au Conseil de sécurité à New-York, le quinzième rapport sur la situation en Afrique centrale et sur les activités de l’Unoca.

Le quinzième rapport sur la situation en Afrique centrale sera présenté le 23 décembre 2018, à New-York. © D.R.

 

Le quinzième rapport sur la situation en Afrique centrale et sur les activités de l’Unoca, sera présenté le 23 décembre prochain, à New-York. Ce document de 18 pages met en évidence les défis politiques, sécuritaires et climatiques auxquels est confrontée la sous-région d’Afrique centrale ainsi que les actions que déploie le Bureau régional des Nations unies pour l’Afrique centrale pour y faire face.

«Il exprime notamment de profondes inquiétudes par rapport à l’ampleur des activités criminelles des groupes terroristes comme l’Armée de résistance du Seigneur (LRA) et Boko Haram, entre autres», précise l’Unité de l’information publique de l’Unoca.

Par ailleurs, tirant les leçons de nombreuses élections tenues dans plusieurs pays d’Afrique centrale ces derniers temps, le secrétaire général de l’ONU, António Guterres encourage les acteurs concernés à poursuivre les efforts en faveur des scrutins transparents et crédibles, réaffirmant l’engagement du Bureau régional à continuer à appuyer les efforts faits pour tenir des élections ouvertes, crédibles et pacifiques dans les meilleurs délais. Précisant qu’il «s’agit d’une mesure essentielle pour maintenir la paix et consolider la stabilité dans la sous-région, qui a souvent été le théâtre de tensions et de violences liées à des contentieux électoraux».

Ce rapport fait suite à la déclaration de la Présidente du Conseil de sécurité en date du 10 août 2018 (S/PRST/2018/17), dans laquelle le Conseil a prié le Secrétaire général de le tenir informé des activités du Bureau régional des Nations Unies pour l’Afrique centrale (BRENUAC). On y trouvera un compte rendu des principaux faits survenus en Afrique centrale sur les plans de la politique et de la sécurité depuis le dernier rapport du Secrétaire général, daté du 1er juin 2018 (S/2018/521), ainsi que des progrès accomplis par le Bureau régional dans l’exécution de son mandat. On y trouvera également une évaluation actualisée de la situation dans le bassin du lac Tchad, comme le Conseil l’a demandé dans sa résolution 2349 (2017).