L’association mondiale des opérateurs de la téléphonie mobile (GSMA), basée à Londres (Grande Bretagne), a publié le 14 août dernier son rapport sur les performances de 150 Etats dans le monde, en termes de connectivité via le mobile. Dans ce classement, le Gabon se situe au 113e rang mondial, soit la 10e place sur le continent et la première en zone Cemac.

L’usage du téléphone portable perceptible dans les villages les plus reculés du Gabon. © D.R.

 

Le Gabon occupe le premier rang en matière de connectivité mobile, devançant le Cameroun, première économie, au sein de la Communauté économique des Etats de l’Afrique centrale (Cemac), d’après l’association mondiale des opérateurs de la téléphonie mobile ayant évalué, dans son rapport 2017, la connectivité mobile de 150 pays dans le monde.

La fiabilité des installations d’accès à l’Internet, la qualité des prix des appareils et des forfaits mobiles, la disponibilité des services à répondre aux besoins de la clientèle et le degré des populations locales à s’initier à l’Internet mobile sont autant de critères ayant permis au GSMA de faire son classement.

Selon ce rapport, les investissements réalisés par le Gabon ces dernières années contribuent à améliorer les infrastructures ainsi que l’accès des populations à Internet de manière globale, mais particulièrement par le téléphone. Le secteur de l’économie numérique est, au regard de ces éléments, en perpétuelle évolution. Selon ce rapport, les ménages utilisent leurs téléphones pour payer leurs factures (électricité, eau, etc.) mais également pour effectuer des transferts d’argent, des achats dans les grandes surfaces. De même, certaines administrations publiques offrent la possibilité aux opérateurs économiques de faire leurs déclarations fiscales et de payer leurs impôts à partir de leurs téléphones mobiles.

Le pays enregistre une croissance de 32,6% du nombre d’abonnés à l’Internet mobile, passant de 1,235 millions d’abonnés en 2016 à 1,638 millions d’abonnés au 31 mars 2017, sur un nombre total d’abonnés au téléphone mobile, estimé selon les opérateurs locaux et le régulateur (Arcep), à 2, 867 millions. Or, seulement 5,01 millions de Camerounais utilisent Internet sur une population évaluée à 24,2 millions d’habitants, soit un taux de pénétration de 21%, révèle le rapport.

L’île Maurice trône en tête du classement des pays africains avec son 76e rang mondial. Elle est suivie de l’Afrique du Sud, la Tunisie, le Maroc, l’Egypte, l’Algérie, le Botswana, la Namibie, le Ghana et l’Angola dans le Top 10.

La Guinée, le Tchad, la République démocratique du Congo (RDC) et le Niger ferment le tableau de ce classement mondial, tandis que l’Australie, la Norvège et la Nouvelle Zélande sont les trois premiers du rapport GSMA 2017.