Le concours d’innovation numérique Gabon mobiles-Lab (GMLAB) a révélé le 23 octobre, les vainqueurs de sa première édition, issus tous de l’Institut africain d’informatique (IAI).

Photo de famille de la finale du concours d’innovation numérique Gabon mobiles-Lab. © Gabonreview

 

La première édition du concours de développement d’applications mobiles, «Gabon mobiles-Lab 2017», a pris fin le 23 octobre avec la désignation de trois vainqueurs, parmi les cinq finalistes qualifiés. Les trois projets récompensés sont conçus par les étudiants de l’Institut africain d’informatique (IAI). Il s’agit de «Géopharma+» porté par The14, «E-Vaccination» présenté par IAI Dev Mobile et «N-A.P.E» promue par Solide IAI.

Géopharma est une application de géolocalisation des pharmacies en activité sur le territoire national. Son ambition est de renseigner l’usager sur les emplacements des pharmacies, les heures d’ouverture et de fermeture, le programme de gardes, mais également sur la disponibilité des médicaments recherchés.

Le jury du concours d’innovation numérique Gabon mobiles-Lab. © Gabonreview

Le second projet, «E-Vaccination», est avant tout un carnet de vaccination numérique, consultable à n’importe quel endroit couvert par l’Internet. Il renseigne sur la validité des vaccinations, le lancement des campagnes de vaccination et les sites de vaccination. Il propose également des conseils utiles sur les vaccins exigés à l’étranger.

Le dernier projet primé, dénommé «N-A.P.E» est une interface entre les parents d’élèves et le personnel d’encadrement scolaire (responsables d’établissement, professeurs, surveillants). Il renseigne les tuteurs sur le comportement de l’enfant au sein de son établissement : absences, retards, devoirs programmés, etc. Il est constitué d’un carnet de liaison numérique, un cahier de texte digital et une rubrique consacrée à l’actualité dans le secteur de l’Education.

Les lauréats de cette première édition ont obtenu, entre autres, des Smartphones, des ordinateurs de bureau et des portables. En plus de ces lots qui ont été remis séance tenante, ces jeunes développeurs bénéficieront d’un accompagnement technique de l’AUF et de l’Aninf. Ils bénéficieront également de l’accompagnement de l’espace PME et du coaching de JA Gabon.

«Notre ambition à travers cette initiative est de promouvoir la création d’applications web et mobile, de valoriser les jeunes talents, de susciter la compétition, facteur d’émulation et de progrès et de contribuer au développement du numérique au Gabon», a affirmé le directeur général adjoint de l’Aninf, Alain Michel Igowa.

Pour le représentant de l’OIF pour l’Afrique centrale, Boubacar Noumansana, la transformation numérique de l’Afrique est confrontée au problème du manque de culture de l’entrepreneuriat dans l’économie numérique. «Dès lors, l’OIF s’attache à créer les conditions de financement, de formation et d’encadrement juridique à même de permettre l’émergence d’une classe d’entrepreneurs dans les technologies du numérique, en termes de production», a-t-il assuré.

Organisé conjointement par l’Organisation internationale de la Francophonie (OIF), l’Agence universitaire de la Francophonie (AUF) et l’Agence nationale des infrastructures numériques et des fréquences (Aninf) ; l’objectif visé par ce concours est d’accélérer et d’amplifier des projets de développement des services innovants, basés sur les applications mobiles. La compétition était basée sur quatre critères : l’innovation, l’utilité, la complexité et la capacité à conduire le projet à terme.