Porté par les mini-entrepreneurs du Lycée Paul Emane Eyeghe de Libreville, le projet de recyclage (Recycling Industry) a remporté l’édition 2017 de Competition of Year, le 8 décembre à Johannesburg.

Les porteurs du projet pendant leur pitch à la compétition continentale africaine, le 8 décembre 2017 à Johannesburg. © D.R.

 

Destinée à cultiver l’esprit d’entreprise chez les jeunes, la compétition continentale africaine dédiée, «Competition of Year», a livré son verdict le 8 décembre à Johannesburg, en Afrique du Sud. L’édition 2017 a été remportée par Les mini-entrepreneurs du Lycée Paul Emane Eyeghe de Libreville avec leur projet de recyclage (Recycling Industry), dédié à la fabrication de poufs faits à base de bouteilles recyclées.

Avant de s’envoler pour l’Afrique du Sud, les jeunes lycéens ont travaillé en équipe cinq mois durant. Ils ont acquis des compétences entrepreneuriales, créé un produit innovant et se sont préparés au pitch pour la compétition continentale africaine. Le tout avec l’appui de Junior Achievement (JA) Gabon et le sponsoring de Sobraga et Citi Bank Gabon. Recycling Industry avait remporté en juin, la compétition nationale qui les a conduit à Johannesburg.

«En mettant en valeur leurs entreprises, tous les étudiants ont fait preuve de travail d’équipe, d’innovation, de résolution de problèmes et de leadership», a souligné le P-DG de Junior JA Africa, lors de la cérémonie de remise de prix. «Le succès du concours de cette année a confirmé l’importance croissante de l’esprit d’entreprise chez les jeunes africains qui contribuent à bâtir une Afrique fière, innovante et prospère. Ces jeunes entrepreneurs en herbe ont pris des mesures pour leur propre avenir, celui de leur pays et de toute l’Afrique», s’est réjouie Elizabeth Bintliff.

Digera du Kenya est arrivée en deuxième position avec son service de paiement numérisé. Celui-ci permet les achats et transactions effectués par l’intermédiaire de la cantine scolaire locale. La troisième marche du podium a été occupée par Artistic Scorpions du Swaziland. La start-up a été récompensée pour ses horloges murales artistiques au design unique.

Cette édition 2017 a mis en vedette 42 jeunes élèves âgés de 14 à 20 ans venus du Gabon, Botswana, Kenya, Île Maurice, Nigeria, Uganda, Tanzanie, Afrique du Sud, Swaziland, Zambie et du Zimbabwe.

Enseigné chaque année à plus de 500 000 jeunes dans le monde entier, le programme apprends aux élèves comment démarrer et gérer leur propre entreprise. Mais aussi, comment développer et commercialiser un produit ou un service, grâce à l’encadrement et au mentorat d’un bénévole local de la communauté des affaires. Cette année, le thème était «Innover, créer, être grand».