Chiffré à 555,9 milliards de francs CFA au 1er trimestre 2018, le solde extérieur a augmenté de 107,1 milliards par rapport à la même période en 2017. Une performance consécutive à la hausse des exportations et au recul des biens importés sur cette période.

Le solde du commerce extérieur s’est chiffré à 555,9 milliards de francs CFA au 1er trimestre 2018. © aduanasalie.com

 

Le solde du commerce extérieur du pays s’est bien comporté au 1er trimestre 2018. Celui-ci s’est chiffré à 555,9 milliards de francs CFA, contre 448,8 milliards en 2017 à la même période. Selon la direction générale de l’économie et de la politique fiscale, cette évolution est consécutive à la hausse substantielle des exportations au premier trimestre 2018 à 833,5 milliards (+17,8%).

«Cette tendance qui a débuté au quatrième trimestre 2017, est devenue plus vigoureuse à la fin mars 2018. La progression des exportations s’explique essentiellement par la hausse des ventes de pétrole», a expliqué la direction générale de l’économie et de la politique fiscale.

Par ailleurs, l’évolution du solde du commerce extérieur du 1er trimestre 2018 découle également de la baisse de la facture des biens importés à 253,2 milliards (-2,1%). Selon la direction générale de l’économie et de la politique fiscale, «cette régression provient essentiellement des produits de consommation (-4,8%) et d’équipement (2,0%). En revanche, les importations de produits d’énergie ont augmenté de 65,4% à 9,4 milliards de francs CFA».

En effet, les importations de biens de consommation finale ont reculé de 4,9% à 107,5 milliards de francs, en raison notamment «d’une diminution de 0,9% à 76,2 milliards francs CFA des commandes de biens alimentaires (hors boissons)». La demande des biens d’énergie, quant à elle, a progressé de 64,4% en raison, principalement, de «l’alourdissement de la facture de produits destinés aux opérateurs chargés de la distribution d’énergie (gazole, huiles lubrifiants)».