Le pays engrange 6,9 points et se classe à la 104e place mondiale et 12e continentale dans l’édition 2018, de l’indice B2C e-commerce de la Conférence des Nations unies sur le commerce et le développement (Cnuced), publiée le 10 décembre 2018 à Genève.

Au Gabon seuls 6% de la population effectuent des achats en ligne. © Gabonreview/Shutterstock

 

Le Gabon vient de réaliser un bond de six places supplémentaires dans le classement 2018 de l’indice B2C e-commerce de la Conférence des Nations unies sur le commerce et le développement (Cnuced). Il rate de peu son entrée dans le top 10 des pays africains les mieux préparés au commerce électronique. Le pays se positionne au 12e rang continental et 104e position mondiale sur 151 pays évalués, avec une valeur indiciaire de 38,9%.

Selon la Conférence des Nations unies sur le commerce et le développement, au Gabon seuls 6% de la population effectuent des achats en ligne. Ce pourcentage lui confère la sixième proportion la plus élevée en Afrique. «La principale raison pour laquelle le pays affiche des indices relativement bas par rapport à son classement dans les achats en ligne est le faible score de l’indice de fiabilité postale de l’UPU, dans lequel Gabon obtient 0%», indique le Cnuced.

Selon les statistiques du rapport 2018 de l’indice B2C e-commerce de la Cnuced, au Gabon, avec 34% de serveurs Internet sécurisés (normalisés), la part des personnes utilisant Internet de 2017 à maintenant est de 62%. Celle des personnes de plus de 15 ans ayant un compte bancaire dans la même période est de 59%. Cependant, la cote de fiabilité reste nulle.

Selon le secrétaire général de la Cnuced, Mukhisa Kituyi, «l’Afrique n’est pas aussi bien préparée à participer à l’économie numérique et à profiter de ses avantages que le reste du monde. Les trois-quarts de sa population n’ont pas encore commencé à utiliser Internet».

Pour prétendre à un meilleur positionnement en matière de commerce électronique dans le monde, il faudrait pour le pays, de favoriser pour sa population une connexion Internet fiable, un compte en banque ou de l’argent liquide pour commander un produit sur Internet. Il faut aussi être sûr que les services postaux sont assez fiables pour livrer le bien commandé en temps et en heure.

Parmi les 151 pays évalués figurent 43 pays africains, dont pas moins de 9 font partie des 10 derniers du classement. Chef de file du continent, Maurice, le second le Nigeria et le troisième l’Afrique du sud respectivement 55e, 75e et 77e d’un classement mondial dominé par les Pays-Bas, Singapour et la Suisse. La boucle du classement est assurée par l’Afrique avec la Guinée (149e), le Tchad (150e) et le Niger (151e).