A Moanda, la Compagnie minière de l’Ogooué (Comilog) a lancé, jeudi 30 novembre, la célébration de la sainte patronne des miniers sous le signe de l’éducation et la formation des jeunes.

Photo de famille avec les élèves de l’école primaire catholique Sainte Barbe de Mounana, le 30 novembre 2017. © Gabonreview

 

Dans le cadre de la célébration de la Sainte-Barbe cette année, Comilog est une nouvelle fois restée fidèle à son engagement dans le domaine de l’éducation et de la formation des jeunes Gabonais. Ouvrant les festivités, jeudi 30 novembre à Moanda, la filière gabonaise du Groupe Eramet a organisé des Journées portes ouvertes (JPO) dédiées exclusivement aux élèves des classes d’examens inscrits dans les différents établissements scolaires de la commune. Il s’est notamment agi, tout au long de cette journée de «susciter des vocations» parmi les élèves venus nombreux dans les stands animés par divers professionnels du secteur minier, a justifié Chimène Pamamba.

«Ces JPO permettent aux élèves de discuter avec les professionnels autour des sujets liés aux différents métiers que l’on retrouve au sein de la Comilog. Il leur a notamment été possible de découvrir les différents processus allant de l’extraction à la transformation du manganèse, avec des outils tel que le laboratoire et la maintenance, tout comme nous les avons entretenus sur le respect de l’environnement dont tiennent compte toutes les activités que la Comilog pratique», a précisé la responsable de la commission d’organisation des Journées portes ouvertes.

Des responsables de Comilog et de l’école primaire catholique Sainte Barbe de Mounana, lors de la remise des dons, et des instantanés des JPO de Comilog à Moanda. © Gabonreview

Si l’intérêt de la Compagnie pour l’éducation et la formation des jeunes Gabonais ne s’est pas limité à ces seules JPO, elle a tenu à soutenir quelques établissements scolaires, y compris hors de Moanda, à l’instar de l’école catholique communale catholique Sainte Barbe de Mounana. Là, une délégation de Comilog conduite par Léod-Paul Batolo, l’adjoint au directeur général, est allée faire un don de matériel didactique, composé de 60 tables-bancs et de 8 tableaux. S’il y a vu deux coïncidences dans le choix de cette école (le fait qu’il y a lui-même appris, et le fait que l’école porte le nom de la sainte patronne des miniers), le numéro 2 de Comilog a rappelé que le soutien à cet établissement répond à la politique d’investissement de son entreprise, dans la formation et l’éducation des jeunes Gabonais initiée depuis plusieurs années.

«L’éducation est très importante parce que c’est là qu’on va fabriquer nos futurs cadres, la future élite de nos entreprises et partant celle du pays. Toutes ces actions, y compris celles liées au domaine de la santé, se rejoignent et nous avons beaucoup de plaisir à les réaliser», a déclaré Léod-Paul Batolo aux responsables et enseignants de l’école Sainte Barbe de Mounana.

Le cadre de la Compagnie n’a pas nié que ce don, avec ceux au profit de l’école publique communale B de Moanda, de l’hôpital Marcel Abeke, de l’hôpital général de Moanda et de l’orphelinat communal, visent un objectif : «laisser une trace dans le cadre de l’engagement sociétale de la Compagnie».