Averda a regretté l’insalubrité occasionnée dans l’agglomération de Libreville pendant la période des fêtes de fin d’année. La société a assuré, par ailleurs, que la situation était revenue à la normale.

Des employés d’Averda en action à Libreville. © D.R.

 

Concentrant un pan important de l’actualité nationale sur la période des fêtes de fin d’année, Averda a laissé passer l’orage pour mieux rebondir et faire le point sur la collecte d’ordures à Libreville. D’où la sortie du directeur administratif de la société, le 6 janvier dernier, à travers laquelle il a assuré que la situation était quelque peu revenue à la normale.

«Les collaborateurs d’Averda ont tout mis en œuvre pour que la situation revienne à la normale dans les meilleurs délais», a assuré le directeur administratif de la société en charge de la collecte d’ordures dans l’agglomération de Libreville. «A ce jour, tous les déchets accumulés pendant la grève ont été collectés, grâce aux mesures exceptionnelles mises en place par Averda, dont la location de 20 véhicules supplémentaires, venus renforcer la mise en circulation de tous les véhicules de la flotte», a poursuivi Joseph Minko Olenga.

S’excusant de l’amoncèlement des tas d’ordures à Libreville et ses environs, le responsable d’Averda a apporté des précisions sur les causes de cette situation. «Malgré la volonté sincère d’Averda et les efforts de toutes les parties, les récentes négociations n’ont pu aboutir, causant ainsi la grève dont nous avons subi les effets», a rappelé Joseph Minko Olenga.

En effet, la société a cessé toute activité suite au mouvement d’humeur de cinq jours, déclenché par les employés, avant une reprise partielle le 28 décembre dernier. L’occasion pour Averda de rappeler que les discussions engagées à cet effet ne sont pas closes et que «tout est fait de sorte à trouver une issue favorable dans les meilleurs délais».

En effet, Averda dit porter une attention particulière aux conditions de travail de ses collaborateurs avec, en prime, l’écoute et la satisfaction de leurs demandes. «Nous assurons à nos collaborateurs une formation de qualité, et veillons à les faire évoluer dans leurs fonctions. En tant que groupe international, Averda propose même à ses meilleurs éléments une mobilité vers d’autres horizons», a conclu Joseph Minko Olenga.

Depuis décembre 2014, le gouvernement Gabonais a fait confiance à Averda pour assurer la propreté des rues de Libreville. Chaque année, ce sont plus de 175 000 tonnes d’ordures ménagères qui sont collectées par les soins de 673 employés.