Auréolé de nombreuses distinctions internationales, l’artiste-graphiste Gabonais veut réaliser un coup de maitre pour sa première exposition individuelle, en décembre à Libreville 2017. Des contributions pour ce rendez-vous de l’art qui s’annonce « inédit » sont attendues. 

Pour mieux révéler son art au public, l’artiste graphiste veut réunir des fonds. © D.R.

 

Dans la perspective de la première exposition de Corail King, artiste-graphiste et illustrateur Gabonais, annoncée du 8 au 23 décembre 2017 à Libreville, une mobilisation de fonds a été lancée ce 15 septembre. L’opération vise la mise en œuvre de cette vitrine graphique, devant être couplée à des ateliers d’initiation au dessin, des animations culturelles, une journée culturelle avec des enfants en difficulté sociale, ainsi que le développement d’une œuvre participative en «work in progress».

Une œuvre de Corail King.© D.R.

Les moyens mobilisés devraient favoriser l’organisation optimale de l’exposition projetée, notamment dans l’acquisition du matériel dédié, entre autres, à la confection des copies originales des œuvres de l’artiste. Les contributeurs résidant hors du pays sont, à cet effet, invités à envoyer leurs participations sur www.kisskissbankbank.com, tandis que  ceux du Gabon peuvent le faire sur le numéro Airtel money 04717093.

«Si j’ai choisi kisskissbankbank, c’est pour pouvoir toucher un grand public, une grande communauté d’artistes ou de personnes qui aiment mon art, au Gabon ainsi que dans le monde entier», a confié l’artiste dans une vidéo postée sur Youtube.

Dénommée «Ineffable», car exprimant au mieux la portée artistique de son exposition définie comme «quelque chose qu’on voit, que l’on comprend mais qui ne s’explique pas forcément»,  l’exposition donnera lieu, à son terme, à une vente aux enchères des œuvres non réservées mais aussi des créations inédites du catalogue de Corail King. 15 œuvres au total seront exposées. Des copies originales des œuvres exposées pourront s’acquérir. Organisée en partenariat avec l’ONG Samba Mwanas, en charge de la protection des enfants, 10% des gains récoltés tout au long de la manifestation culturelle seront reversés à cette ONG.

Si l’artiste de 24 ans est un inconnu pour nombre de personnes au Gabon, ses œuvres, elles, sont assez connues pour avoir été à plusieurs reprises primées. Premier du concours international Balafun art en 2015 organisé par l’agence Balafun studio (USA), deuxième du Small business contest, un concours mondial pour PME organisé par Microsoft en 2016, avec le projet ArtPizzaz, vainqueur du prix spécial du Smig, organisé dans le cadre du salon Made in Gabon en 2016, il a également réalisé l’illustration de la couverture du pratique du Gabon, l’annuaire le plus vendu au Gabon.

Auteur : Alain Mouanda