Tout en se disant convaincu de ce que ses candidats aux locales dans la commune de Bitam triompheront des prochaines élections à Bitam, Démocratie nouvelle (DN) ne rejette pas la possibilité d’une cogestion au cas où il n’aura pas la majorité au premier tour.

Pour en finir avec l’insalubrité à Bitam, DN est prête à choisir la cogestion. © Gabonreview

 

Se présentant comme «un parti de l’opposition progressiste et responsable», DN n’optera pas pour la stratégie du «ni oui ni non» au cas où ses candidats dans la commune de Bitam devront passer au second tour.

«Nous sommes en démocratie. Ce qui est clair c’est que, s’il y a un deuxième tour et s’il y a des alliances à faire parce qu’on a pas l’intégralité de la majorité avec les conseillers, forcément on est obligé de faire dans la cogestion», a déclaré Patrick Eyogo Edzang, interrogé par l’humoriste Patrick Essono (Pahé), dont la page Facebook suit les différents candidats en lice à Bitam.

Si le coordinateur national de la campagne électorale des candidats DN aux locales et aux législatives n’a pas manqué de préciser qu’«on en est pas encore là», c’est parce qu’il est convaincu de ce que son parti remportera la mairie de la commune de Bitam. Aussi, le parti de René Ndemezo’o Obiang se donne-t-il déjà une mission : en finir avec l’insalubrité de cette ville.

«Si nous prenons la mairie, et je pense que nous la prendrons, nous allons apporter un souffle nouveau dans la gestion de l’insalubrité, qui n’est pas tolérable», a déjà annoncé le député sortant.