Cumulant entre 20 et 40 ans de carrière au sein de la Caisse nationale de sécurité sociale (CNSS), 41 agents admis à faire valoir leurs droits à la retraite ont été honorés par la direction générale, le 6 juillet à Libreville.

Le ministre de la Protection sociale, Guy Maixent Mamiaka, remettant un cadeau à un agent retraité de la CNSS, le 6 juillet 2018 à Libreville. © Gabonreview

 

Nicole Assélé et Jacqueline Ogoula Ogari Adjengouwa Nkeze pendant leurs mots de circonstance. © Gabonreview

Admis à faire valoir leurs droits à la retraite, 41 agents de la Caisse nationale de sécurité sociale (CNSS) ont été honorés par la direction générale, le 6 juillet à Libreville. Cumulant entre 20 et 40 ans de carrière, les nouveaux retraités ont été récompensés pour le travail abattu tout au long de ces années. «La présente cérémonie est une promesse ferme faite au cours d’une rencontre en début d’année», a souligné la directrice générale de la CNSS.

«La matérialisation de cette promesse de la nouvelle hiérarchie consiste à rendre tous les honneurs et la dignité dus à tous ceux-là qui ont rendu de bons et loyaux services à l’institution», a affirmé Nicole Assélé. Au cours de cette cérémonie, les retraités ont reçu des présents en fonction de leur ancienneté : groupes électrogènes,  tronçonneuses, machines à laver, cuisinières, etc.

Selon Nicole Assélé, l’amélioration de la conjoncture devrait permettre la matérialisation des autres promesses faites à ces retraités. Il s’agit notamment de la construction de la maison du retraité, l’accès à l’immobilier et aux véhicules réformés, etc. «Je vous demande de bien vivre  votre retraite, et non comme un purgatoire. Elle doit vous ouvrir d’autres perspectives de prise en charge et de conception de la vie qui rentre dans l’âge d’or», a souhaité la patronne de la CNSS.

Au nom des retraités, Jacqueline Ogoula Ogari Adjengouwa Nkeze a remercié la direction générale pour cette marque d’attention. «La présente cérémonie est honorable à plus d’un titre. En effet, de mémoire de retraité, rarement notre institution aura connu pareil moment de partage et d’actes humanitaires à l’égard des retraités», a-t-elle relevé. Cette dernière a notamment salué l’initiative de la maison du retraité.

«Au-delà de cette initiative que nous accueillons avec humanité et respect, ce geste est d’une grande portée car il revêt une dimension symbolique très forte. Il permet d’apporter de la chaleur et du réconfort à ceux d’entre nous qui, très souvent, sont oubliés et relégués au second plan», s’est réjouie Jacqueline Ogoula Ogari Adjengouwa Nkeze.