La Caisse nationale de sécurité sociale (CNSS) du Gabon et l’Institut nationale de prévoyance sociale (INPS) du Mali ont signé le 21 mars à Libreville, un accord de paiement des prestations sociales pour «faciliter la vie à leur assurés» expatriés.

Les délégations du Gabon et du Mali posant lors de l’échange des documents après la signature de l’accord de paiement des prestations sociales. © Gabonreview

 

En marge des travaux de la Conférence interafricaine de la prévoyance sociale (Cipres), du 19 au 21 mars 2018, la Caisse nationale de sécurité sociale (CNSS) du Gabon et l’Institut nationale de prévoyance sociale (INPS) du Mali ont signé un accord, destiné à faciliter le paiement des prestations sociales de leurs assurés respectifs.

Cet accord négocié par la directrice générale de la CNSS, Nicole Assélé, et le directeur général adjoint de l’INPS, Saydou Siaka Diarra, ouvre la voie à une coopération entre ces deux structures dans la prise en charge de leurs assurés expatriés.

«Il y a beaucoup de Maliens qui ont travaillé au Gabon et qui continuent à y travailler. A leur retour au pays, la Caisse du Gabon leur doit des prestations telles que la pension ou la rente d’accident de travail. Le Paiement est un peu compliqué du fait qu’ils ne résident plus sur le territoire gabonais. Et réciproquement, la même chose est valable pour le Gabon. Avec cet accord, les paiements seront donc facilités», a expliqué Saydou Siaka Diarra.

«Que des Gabonais aient travaillé au Mali et qu’au retour au pays ils ont des difficultés pour percevoir leur pension ou leur rente, ce n’est pas normal», a-t-il ajouté, expliquant que concrètement, au moment des paiements, la caisse du Gabon va envoyer la liste des personnes concernées, ainsi que l’argent à la Caisse du Mali, laquelle va procéder au paiement.

Et réciproquement, pour ceux qui ont acquis des droits au Mali, l’INPS enverra sa liste avec les fonds, et le paiement se fera sur place au Gabon comme si les intéressés n’avaient pas changé de résidence.

Ce partenariat a été salué par la directrice générale de la CNSS qui espère que cet accord ouvrira une nouvelle voie pour le renforcement de la coopération africaine dans ce secteur. L’accord entre les deux caisses est entré en vigueur dès sa signature.