Lors de sa récente tournée à Port-Gentil, la directrice générale de la Caisse nationale de sécurité sociale (CNSS) a annoncé l’autonomisation fonctionnelle de la Délégation régionale de l’Ogooué-Maritime (Droma), et des autres délégations provinciales, dans le budget de l’exercice 2018.

La délégation régionale CNSS de l’Ogooué- Maritime aura un nouveau siège. © D.R.

 

La patronne de la Caisse nationale de sécurité sociale (CNSS) a récemment démarré par Port-Gentil, la tournée des démembrements provinciaux qu’elle n’avait pas encore visités, depuis sa prise de fonction en août 2017. Une étape au cours de laquelle Nicole Assélé a annoncé de bonnes nouvelles pour les services de la Délégation régionale de l’Ogooué- Maritime (Droma).

Nicole Assélé lors de sa visite de terrain. Et, illustrations de l’état actuel de la Droma. © D.R.

En effet, la directrice générale de la CNSS a annoncé la matérialisation de l’autonomisation fonctionnelle des délégations régionales dans le budget de l’exercice 2018. Le tout, avec la possibilité de doter chaque délégation régionale d’une régie supplémentaire, au prorata des pénalités réalisées sur le recouvrement et les redressements locaux.

En effet, la délégation de l’Ogooué-Maritime n’a jamais eu de budget de fonctionnement, alors qu’elle constitue le deuxième pool de recouvrement de la CNSS. En témoigne l’état du parc informatique complètement obsolète. Le parc automobile, lui, est insignifiant et les véhicules sont rafistolés au quotidien.

Nicole Assélé a également annoncé la finalisation, dès mars prochain, des clauses du contrat d’externalisation de la gestion du parc automobile avec un partenaire professionnel. La patronne de la CNSS prévoit  également une délocalisation temporaire de la Droma, le temps de faire subir une cure de jouvence à l’actuel site. Car, les bâtiments de la délégation provinciale croulent sous le poids de l’âge.

En effet, l’insalubrité y est indescriptible, et constitue un réel danger pour les agents. Ces locaux vétustes sont régulièrement inondés. Si l’étanchéité est complètement désuète, le système de climatisation et d’aération  est déficitaire et les lieux d’aisance quasiment hors d’usage.