Nouvellement arrivé à la tête du ministère de la Protection sociale, Guy-Maixent Mamiaka a effectué, le 15 mai, une visite à la Caisse nationale d’assurance maladie et de garantie sociale (CNAMGS). Il était question de s’imprégner du fonctionnement de la structure dirigée par Renaud Allogho Akoue.

En tête de table, en arrière-plan, le ministre de la Protection sociale Guy Maixent Mamiaka et son délégué Jonathan Ntoutoume Ngome en séance de travail, Libreville le 15 mai 2018. © Gabonreview.

 

Neuf jours après sa nomination au ministère de la Protection sociale, Guy-Maixent Mamiaka s’est rendu, le 15 mai, à la Caisse nationale d’assurance maladie et de garantie sociale (CNAMGS). Accompagné de Jonathan Ntoutoume Ngome, ministre délégué auprès du ministre de la Protection sociale et de la Solidarité nationale, Guy-Maixent Mamiaka y est allé dans le but de se présenter au personnel en qualité de ministre de tutelle, mais également s’imprégner du fonctionnement de la CNAMGS.

 «Il était important que vienne vous voir. Je suis venu pour relever la proximité que nous avons avec la CNAMGS, afin de magnifier son importance dans la politique sociale du chef de l’Etat», a expliqué ministère de la Protection sociale, indiquant qu’il s’est surtout rendu à la CNAMGS pour encourager et exhorter  ses responsables à étendre l’assurance maladie à tous les gabonais.  Cela passera, a-t-il relevé, par l’implication de tous.

Heureux de recevoir le ministre, le directeur général de la CNAMGS a mis cette visite à profit pour présenter au cours d’une séance de travail, les grandes lignes du plan quinquennal stratégique 2018-2022 mis en place par la CNAMGS. Non encore validé par les spécialistes, le plan quinquennal stratégique 2018-2022 ambitionne, selon Renaud Allogho Akoue, de faire de la CNAMGS «le pilier et le fer de lance en matière d’assurance maladie dans les 5 prochaines années  au Gabon avec l’immatriculation de 800 000 nouveaux gabonais».

Auteur : Jean-Thimothé Kanganga