L’Accord de Paris entrera en vigueur, le 4 novembre prochain, après que 55 états représentant 55% des émissions des gaz à effet de serre l’aient ratifié.

Victoire de dirigeants après la ratification par l’Union européenne de l’Accord de Paris. © s1.lemde.fr

Victoire des dirigeants après la ratification par l’Union européenne de l’Accord de Paris. © s1.lemde.fr

 

Grâce au dépôt des instruments de ratification aux Nations unies de sept Etats membres de l’Union européenne, le 4 octobre dernier, et du Népal, le seuil nécessaire à l’entrée en vigueur de l’Accord de Paris a été franchi. Ainsi, plus de 55 pays représentant plus de 55% des émissions de gaz à effet de serre ont ratifié l’Accord qui entrera donc officiellement en vigueur le 4 novembre prochain, à temps pour la 22e Conférence des Parties à la Convention-cadre des Nations Unies sur les changements climatiques (CCNUCC).

En 2015, l’adoption par 195 délégations de l’Accord de Paris avait été un moment historique. Son entrée en vigueur à venir sera un nouveau rendez-vous avec l’histoire. «C’est un moment d’histoire. Jamais auparavant un aussi grand nombre de pays n’avait signé un accord international en une seule journée», a déclaré le secrétaire général des Nations unies. «Nous avons entamé une course contre la montre, a mis en garde le Secrétaire général des Nations unies. Ensemble, transformons les engagements de Paris en actes (..) pour que l’esprit de solidarité de Paris vive encore», a déclaré Ban Ki-Moon.

L’entrée en vigueur de l’Accord de Paris a été la première priorité de la présidence marocaine de la Cop22. Celle-ci, en étroite collaboration avec  la présidence française de la Cop21, a travaillé à accélérer la ratification de l’Accord de Paris. Un aboutissement salué par le président de la Cop22, invitant les acteurs étatiques et non-étatiques à Marrakech pour poursuivre sur cette dynamique.

 «La Cop22 sera indiscutablement la Cop de l’action. L’étape franchie aujourd’hui confirme cette conviction et témoigne de la mobilisation et de la confiance de la communauté internationale pour la mise en œuvre de l’Accord de Paris», a déclaré Salaheddine Mezouar.

L’Accord de Paris entrant en vigueur, la COP22 a pour objectif de le mettre en œuvre en fixant comme priorités le renforcement des capacités, la finance climat et le transfert de technologies vers les pays les plus vulnérables, à savoir les petits Etats insulaires, les pays les moins avancés et le continent africain.