Invité comme principal orateur de la première édition de la Conférence internationale pour le leadership africain (Cila), prévue à Libreville du 15 au 17 novembre, l’homme d’église, mastercoach et chef d’entreprise entend donner aux participants les clés pour leur permettre de «prospérer en temps de crise». Il revient sur cette ambition avec Gabonreview.

Dr Patrick Isaac, le 13 novembre 2018, à Libreville. © Gabonreview

 

Gabonreview : Invité en tant qu’orateur principal pour la 1ère édition de la Cila à Libreville, vous êtes un apôtre célèbre à Montréal, grâce notamment à votre église la Parole qui libère (PQL). Qui est Dr Patrick Isaac pour ceux qui ne le connaissent pas ?

Dr Patrick Isaac : Patrick Isaac est un comptable de formation, un mastercoach, consultant et conférencier international qui a eu l’opportunité d’enseigner sur le développement du potentiel dans plus de 17 nations.

Qu’est-ce qui explique la présence du Dr Issac à Libreville ?

Nous sommes à Libreville pour la conférence Cila, qui est un rendez-vous qu’on attend de pied ferme parce qu’il y a plusieurs clés qui seront données au peuple gabonais, en vue du développement de leur potentiel pour qu’il connaisse le succès.

Dr Patrick Isaac. © Gabonreview

Cette conférence se tiendra sous le thème de la prospérité, particulièrement en temps de crise. Qu’est-ce donc la prospérité pour vous ?

La prospérité, c’est lorsque quelqu’un va du lieu ou de la situation dans laquelle il se trouve pour atteindre le mieux. Souvent, les gens perçoivent la prospérité comme le fait de devenir millionnaire. Or, ce n’est pas forcément ça.

Il se dit que vous avez personnellement connu la prospérité…

(Rire) Oui, j’ai eu la grâce de connaître la bonté de Dieu.

Prospérité et homme d’église est-ce compatible ?

C’est exactement ce que beaucoup de gens mal informés pensent. C’est dans la Parole de Dieu qu’il est dit que «l’argent répond à tout», voir Ecclésiastes 10:19. Donc, le principe des finances est important pour toute réussite voire dans tout.

Avez-vous connu la crise du point de vue personnel ?

Certainement ! Nous avons tous passé des temps très compliqués. Dans tout processus de réussite, il y a un temps de crise. C’est la manière d’y faire face qui montre notre grandeur.

A quoi doivent s’attendre les participants de la Cila avec Dr Isaac comme intervenant ?

Ils peuvent s’attendre à recevoir les clés qui leur permettront de prospérer et d’avancer, y compris dans des temps difficiles.

© D.R.

On vous voit vêtu d’une certaine façon, arborant plusieurs bijoux, dont certains sont en or. Le matériel est-il finalement une manière de montrer que vous êtes prospère, que vous avez réussi ?

Je pense effectivement que la manière dont on se présente aux gens révèle notre succès, notre réussite.

Vous comprenez qu’on critique, à Montréal, votre façon d’être un homme de Dieu «bling-bling» ?

(Rire) Vous savez l’excellence fait partie de la réussite. Et pour moi qui ai laissé 65 000 dollars US comme salaire de comptable, en 1997, pour entrer dans ma destinée comme homme de Dieu et surtout dans le développement du potentiel, c’est normal que la réussite se démontre par ce que j’ai. Non, je ne regrette pas du tout d’être excellent.

Un message à l’endroit des participants à la conférence qui démarre jeudi ?

La connaissance est importante. La Bible dit : «Acquière la connaissance, ne la vends pas». En participant à cette conférence, ils recevront des clés qui les propulseront dans une dimension supérieure du point de vue de la prospérité, de la réussite et du succès dans ce temps de crise que traverse le Gabon.

Pour cette première de la Conférence internationale pour le leadership africain, deux autres orateurs sont annoncés : le Gabonais Sylvère Boussamba, co-fondateur et responsable de l’incubateur Ogooué Labs, et Alexandre Contart, un entrepreneur français, directeur du Studio Dorian Gray, spécialisé dans la vidéo, le marketing et l’influence digitale.