Dans le 1er arrondissement de la commune de Libreville, la succession du maire Joseph-Marie Boussengue attise bien des convoitises. L’ancien 2e maire adjoint de la capitale gabonaise, Christian Oddou Mba, se verrait bien dans ce fauteuil pour redonner à cette circonscription ses lettres de noblesse.

L’ancien 2e maire adjoint de la capitale gabonaise, Christian Oddou Mba. © D.R

 

Engagé en indépendant avec le Mouvement alternatif pour le développement (MAPD) aux élections locales du 6 octobre 2018, après quatre ans de retrait de la sphère politique, l’ancien 2ème adjoint au maire de Libreville, Christian Oddou Mba, n’entend pas jouer les figurants. Dans ces joutes électorales, l’homme et son équipe ont un seul objectif : barrer la route à tous leurs adversaires et prendre possession de la mairie du premier arrondissement pour son développement.

© D.R

Au terme de sa campagne électorale lancée le 22 septembre dernier, celui qui se fait appelé «l’homme du social», a réitéré le 4 octobre 2018, à la population de son fief politique, ses aspirations pour le premier arrondissement. Notamment l’amélioration du cadre de vie de ses concitoyens, des services publics de qualité, rétablir la sécurité, garantir la propreté et la mobilisation pour l’emploi de la jeunesse, à travers l’entrepreneuriat.

«Notre équipe est plurielle. Elle se veut équilibrée, représentative, expérimentée et dynamique. La plupart des secteurs géographiques de l’arrondissement est représentée. Chaque membre devient donc un correspondant local, interlocuteur et interprète de ses voisins auprès de la municipalité», a affirmé la tête de liste du MAPD, Christian Oddou Mba, assurant s’engager à travailler autrement pour sa population.

Refusant d’être complice des errements et de la mauvaise gouvernance qui rythme malheureusement la marche du premier arrondissement en particulier et du Gabon en général, l’ancien 2e maire adjoint de la mairie de Libreville a demandé à la population d’élire son équipe. Elle est résolument engagée à être au service de la population.