Porté candidat à la suite du retrait du Kenya de l’organisation du 5e Championnat d’Afrique des nations (Chan) de football 2018, le Maroc a été désigné, le 14 octobre 2017, lors d’un Comité d’urgence de la Confédération Africaine de Football (Caf) réuni à Lagos au Nigéria. 

Les Congolais Doxa Gikanji (à gauche) et Mechak Elia (à droite) vainqueur, avec leur équipe, de la Chan 2016. © Cyril Ndegeya /AFP

 

Réuni sous la présidence du président de la Caf, Ahmad Ahmad, le Comité d’urgence a décidé, à l’unanimité des membres présents, d’octroyer l’organisation de la 5e édition du Championnat d’Afrique des nations de football à la Fédération Royale marocaine de football.

Celle-ci s’était portée candidate après le retrait au Kenya de l’organisation de cette compétition, décidé le 23 septembre 2017 à Accra au Ghana par le Comité exécutif de la Caf qui, conformément aux statuts et au regard des délais, avait le même jour donné mandat au Comité d’urgence pour conduire le processus de sélection d’un nouveau pays hôte.

A l’issue de la sélection, le Maroc a été préféré à la Guinée Équatoriale, autre pays comptant parmi ceux ayant soumis des dossiers de candidature valides, ceci d’autant que, selon la Caf, la fédération éthiopienne de Football, qui avait également manifesté sa volonté d’accueillir le tournoi, n’a pas pu  fourni la lettre de garantie du gouvernement, document impérativement requis d’après le règlement d’application des statuts de la Caf.

Le Chan, prévu du 12 janvier au 4 février 2018, va rassembler 16 sélections nationales composées exclusivement de joueurs évoluant dans les championnats nationaux de leurs pays respectifs. Le Gabon, pays organisateur de la Coupe d’Afrique des Nations (Can) 2017, quant à lui, s’était totalement désisté de la compétition.